Déménagement à Bruxelles et Mister V sur scène: ce que le futur pourrait réserver aux Ardentes

(Photo by Foc Kan/WireImage)

Un rachat suscite bien des interrogations dans le grand monde des festivals belges: le milliardaire Marc Ladreit de Lacharrière, notamment détenteur de Webedia, est actionnaire à 49% du festival Les Ardentes. Retour sur le prochain déménagement du festival et ce que ce rachat implique.

Les Ardentes, c’est le festival qui s’est imposé comme garant de la scène hip-hop et rap en Belgique. Cette année, entre Roméo Elvis, Aya Nakamura et Nekfeu, Liège a explosé au son de ce qui se fait de mieux en rythmes saccadés et paroles bien pensées. Mais l’arrivée d’un nouvel actionnaire laisse à penser que bientôt, ce n’est plus la Cité Ardente qui sera le lieu de toutes les punchlines. On pourrait aussi supposer que de gros youtubeurs pourront se retrouver sur scène l’année prochaine.

Un déménagement à Bruxelles?

Le questionnement majeur qui taraude les Ardentes, c’est celui de son prochain site. Avec une affluence de plus en plus importante (35.000 festivaliers/jour cette année), et un écoquartier en préparation à Coronmeuse, le prochain logement du festival devrait être le site de Rocourt.

Cependant, un accord tarde à être trouvé entre organisateurs et autorités du lieu. Les riverains ne sont pas emballés et les autorités communales, avec lesquelles un accord de principe est de mise, pourraient ainsi faire marche arrière. Gaëtan Servais, co-organisateur du festival, annonce que si en septembre un accord n’a pas été conclu, le festival considérera un déménagement vers Bruxelles.

“Si d’ici septembre nous n’avons pas d’accord, nous devrons trouver un plan B. À partir du moment où l’on veut rester dans un centre urbain, développer une plateforme de l’industrie culturelle urbaine entre la France et la Belgique francophone… Ce qui sonne comme une évidence pour nous c’est Bruxelles !”

Gaëtan Servais, co-organisateur des Ardentes

C’est d’ailleurs à cause de ce déménagement que les Ardentes a décidé de laisser de la place à son nouveau partenaire en la personne de Marc Ladreit de Lacharrière. Un besoin d’argent avant tout, pour financer ce changement de lieu. Reste que d’après Gaëtan, il y a “80 à 85% de chances que le festival se déroule à Rocourt.” Il y a donc de grandes chances pour que la Cité Ardente garde son festival phare.

Webedia aux Ardentes?

Marc Ladreit de Lacharriere (Photo by Jean Catuffe/Getty Images)

Le milliardaire Marc Ladreit de Lacharrière est à présent détenteur de 49% des parts des Ardentes. Malgré son nom qui ne semble pas trop raccord avec l’esprit du festival, ce français est pourtant présent dans bien des paysages de la pop culture. Avant tout avec Webedia, la société qui propulse les plus gros youtubeurs français. Si tu ne connais pas encore Webedia, sache que ce sont eux qui fournissent à Mcfly et Carlito, Cyprien, Squeezie, Norman, Le Rire Jaune, Natoo, Mister V, le Wankil Studio ou encore Mammytwink leurs moyens de production.

Outre ces grands noms de la vidéo francophone, Webedia détient aussi jeuxvideo.com, purepeople, le site Allociné et bien d’autres pure players qui habitent l’Internet francophone. L’empire de l’entreprise, dont Marc Ladreit de Lacharrière est le grand patron, s’élargit aujourd’hui aux festivals avec Les Ardentes.

Mister V et Squeezie au programme des Ardentes?

Cette nouvelle acquisition interroge, et même si l’on n’en est qu’aux spéculations, on pourrait bien imaginer Squeezie ou Mister V sur scène lors de la prochaine édition du festival. Seuls les programmateurs pourront répondre à ces interrogations dans les mois qui viennent, mais on commence à se dire que si de nombreux youtubeurs se mettent à rapper, ce n’est peut-être pas si innocent.

Avec Squeezie et son Bye Bye, Mister V qui a acquis une belle notoriété avec son album ou McFly et Carlito qui s’essaient régulièrement à la musique dans leurs vidéos, on pourrait bien imaginer une scène “Internet” à la prochaine édition des Ardentes. On a essayé de contacter le programmateur pour en savoir plus, mais au lendemain du festival, on imagine qu’il profite d’un sommeil profond bien mérité.

En soi, Solidays a bien fait danser ses spectateurs au rythme de Mirador, et Roméo Elvis s’est retrouve dans quelques vidéos YouTube, tout comme Bigflo et Oli (eux aussi liés à Webedia). La frontière entre musique et vidéos est décidément très fine.

Articles sponsorisés