L’OMS change son fusil d’épaule et encourage désormais la pratique du jeu vidéo

isopix

Beaucoup n’ont pas attendu l’OMS pour sortir leurs manettes et passer le temps avec les jeux vidéo. Malgré, l’Organisation mondiale de la santé recommande de s’adonner aux jeux vidéo pour combattre la pandémie. Bonne initiative mais quelque peu paradoxale.

On commence à le savoir: nous devons tous rester confinés pour endiguer la propagation du coronavirus. Pour combattre cette pandémie, l’OMS a récemment recommandé de s’adonner aux jeux vidéo pour passer le temps et surtout rester chez soi.

En fait, l’OMS soutient une initiative des éditeurs de jeux vidéo qui consiste à offrir un ou plusieurs jeux de leur catalogue pour permettre aux joueurs de découvrir de nouveaux horizons tout en restant chez eux, confinés. Tu peux d’ailleurs retrouver une petite sélection de jeux gratuits ici. Cette initiative porte le nom de “Play Apart Together” ou “Jouer séparément ensemble” en bon français.

“Les entreprises de l’industrie du jeu vidéo ont une audience mondiale – et nous encourageons tout le monde à #PlayApartTogether. Plus de distanciation physique [et] d’autres mesures aideront à faire baisser la courbe [et] à sauver des vies”

Ray Chambers, l’un des ambassadeurs de l’OMS

Autre contexte

C’est en effet assez drôle de voir l’OMS partir dans cette croisade en faveur du jeu vidéo. En effet, il y a un peu moins d’un an, en mai 2019, cette même organisation mondiale décrétait que l’addiction aux jeux vidéo était une véritable maladie. Plusieurs mois plus tard donc, et en pleine période de crise, l’OMS conseille donc de jouer un maximum aux jeux vidéo pour respecter la distanciation sociale. Une maladie pour combattre une maladie, c’est ce qu’on appelle combattre le mal par le mal.

Mais il est vrai que dans ce cas précis, les jeux vidéos peuvent permettre aux joueurs de rester en contact avec leurs amis ou leur famille en jouant à distance et de passer du bon temps, même à plusieurs kilomètres de distance. Donc plus d’inquiétude, tu peux jouer à volonté sans te soucier de ta santé mentale. Du moins seulement pendant le confinement.

Articles sponsorisés