Avant même sa sortie en Belgique, Disney+ a-t-elle supprimé sa période d’essai de 7 jours gratuits ?

La plateforme de vidéo à la demande par abonnement (SVOD) Disney+ ne propose plus de période d’essai gratuit aux nouveaux inscrits, ni en France, ni aux États-Unis, a constaté le site Numerama ce vendredi. Mauvais signe pour le public belge, alors que le concurrent le plus sérieux de Netflix sera disponible en Belgique à partir du mois de septembre…

Lancée aux États-Unis en novembre dernier et en France début avril, Disney+ proposait jusqu’à récemment une période d’essai gratuit de 7 jours aux nouveaux abonnés français, avant que ceux-ci ne doivent s’acquitter mensuellement de 6,99 euros minimum.

Le site de la plateforme n’affiche désormais plus la mention ‘Démarrez votre essai gratuit de 7 jours’ mais bien ‘Commencez à regarder Disney+ dès aujourd’hui’. Le même changement a été constaté par le média français sur la version américaine du site de Disney+.

À ce stade, il n’est pas clair s’il s’agit d’un test à grande échelle de la part des équipes de Disney ou bien si la firme de Mickey ne juge plus utile de proposer pareille option. Vu le gigantesque succès rencontré par la plateforme depuis son lancement – elle a déjà séduit plus de 50 millions d’abonnés – on pencherait plutôt pour la seconde possibilité.

Ce succès a d’ailleurs permis à Disney de limiter la casse, alors que les comptes de l’entreprise ont été durement touchés par la crise du coronavirus.

Mauvais signe…

Cela signifie-t-il que le public belge devra obligatoirement payer au minimum un mois d’abonnement pour pouvoir tester la plateforme? Tant que Disney n’aura pas communiqué sur le sujet, il est trop tôt pour l’affirmer avec certitude. Mais le changement de stratégie observé n’est certainement pas de bon augure.

Début mai, Disney avait annoncé que sa plateforme serait accessible en Belgique à partir de septembre 2020. La date précise du lancement n’est toujours pas connue, mais on sait déjà qu’un abonnement coûtera 6,99 euros par mois, ou 69,99 euros pour un abonnement annuel.

De son côté, l’intouchable Netflix (mais jusqu’à quand?), malgré quelque 180 millions d’abonnés payants dans le monde, propose toujours chez nous le remboursement du premier mois d’abonnement si le client n’est pas satisfait endéans les 7 premiers jours.

Articles sponsorisés