Tesla: autorisation de raser une forêt allemande pour y installer son usine

Nibor / Action Press

Tesla a finalement obtenu l’autorisation d’un tribunal allemand pour continuer à raser une forêt située non loin de Berlin. Le but étant d’y installer sa première Gigafactory en Europe. Une lourde défaite pour les militants environnementaux locaux.

Au diable les arbres, les voitures électriques d’abord. Le paradoxe a de quoi faire tiquer. C’est pourtant bien ce qu’a décidé cette Cour allemande, après que des écologiques aient déposé une plainte pour déboisement

Dans un communiqué relayé par Reuters, la Cour a déclaré rejeter les demandes urgentes de plusieurs groupes environnementaux visant à empêcher le déboisement des terres, ajoutant que sa décision était définitive. Cette même Cour avait d’abord temporairement arrêté l’abattage au début du mois.

Catastrophe écologique locale

Cette décision a évidemment de quoi irriter les militants locaux. Des centaines de manifestants protestaient contre la menace que la Gigafactory allemande représente pour la faune locale et l’approvisionnement en eau.

Les législateurs des partis démocrate-chrétien et démocrate libre, favorables aux entreprises, avaient eux prévenu que la bataille juridique menée contre l’usine porterait gravement atteinte à l’image de l’Allemagne en tant que lieu d’affaires. Il semblerait que les entreprises l’aient emporté face aux écologistes, une fois n’est pas coutume…

Rappelons que Tesla a l’objectif ambitieux d’être prêt pour la production d’ici la mi-2021. Cette décision de justice ‘définitive’ devrait donc aider l’entreprise américaine à tenir ses objectifs. Si elle y parvient, jusqu’à 500.000 véhicules seront fabriqués par 12.000 employés à partir de cette échéance. L’usine est également en concurrence avec les constructeurs locaux Volkswagen et Daimler.

Articles sponsorisés