iPhone: Apple autorise les publicités dans les notifications

Isopix

Tu fais une overdose de publicités sur tes applications préférées? Alors accroche-toi bien si tu possèdes un iPhone. Apple a en effet autorisé les pubs dans les notifications. Enfin, seulement si tu as donné ton consentement.

La publicité n’en finit plus de s’immiscer dans nos espaces publics… Mais aussi privés. Après avoir toujours davantage envahi nos applications, voici qu’Apple franchit l’étape suivante. La nouvelle version version de la règle 4.5.4 des directives de la marque disponible dans l’App Store autorise désormais les publicités par notification.

‘Les notifications push ne doivent pas être utilisées à des fins de promotion ou de marketing direct, sauf si les clients ont explicitement choisi de les recevoir par le biais d’une option de consentement affichée dans l’interface utilisateur de votre application, et si vous fournissez une méthode dans votre application permettant à un utilisateur de refuser de recevoir de tels messages. L’abus de ces services peut entraîner la révocation de vos privilèges’, indique cette règle, comme le révèle le site Frandroid.

Pas sans accord 

Apple doit donc recueillir au préalable l’accord de l’utilisateur avant de se mettre à envoyer les notifications push. On peut donc dire que c’est plutôt une avancée, puisque les utilisateurs d’iPhones recevaient déjà des notifications de ce genre bien malgré eux… Car si Apple interdisait jusqu’alors les publicités par push, dans les faits, de nombreuses applications contournaient cette règle et envoyaient déjà des notifications, par exemple pour des réductions sur des produits. 

Le pire sans doute, c’est que même des applications créditées par la marque à la pomme s’adonnaient à cette pratique. Elles devront désormais obtenir l’accord explicite de l’utilisateur. Enfin, si elles veulent bien se plier à cette nouvelle règle… Car si Apple se contente simplement d’annoncer l’interdiction sans contrôle, on peut douter encore de leur bonne volonté. Avertir que tout abus de cette mesure sera sévèrement puni par la révocation des privilèges des développeurs, ça n’empêchera certainement pas certaines applications peu scrupuleuses de tenter leur chance. D’autant plus que certains utilisateurs passent souvent cette étape du consentement afin d’arriver le plus vite possible au service souhaité.

La marque en a également profité pour avertir les développeurs de ne pas inonder l’App Store d’applications dans des secteurs déjà saturés (‘lampe de poche, voyance, rencontres, Kama Sutra…): ‘nous rejetterons ces applications à moins qu’elles n’offrent une expérience unique et de haute qualité. Spammer l’App Store peut entraîner le retrait du programme de développement.’

Articles sponsorisés