Left Right
scrollTop top

Grâce une technologie de batterie révolutionnaire, Apple compte bien s’attaquer au marché des voitures électriques en 2024


© Photo concept – Apple Car

L’entreprise américaine Apple souhaite entrer sur le marché des voitures électriques en 2024. Le véhicule serait équipé de sa propre technologie de batterie ‘monocellulaire’, révèle l’agence Reuters.

Dès 2014, des projets ont fait surface chez Apple pour produire une voiture électrique. Mais le projet Titan a été abandonné suite à des résultats décevants. Apple n’a repris le fil de son idée qu’en 2018.

Depuis lors, selon certains initiés, Apple a fait des progrès suffisants que pour construire un véhicule grand public. Au cœur de la stratégie d’Apple se cache une nouvelle conception de batterie qui ‘réduira radicalement le coût des batteries; et augmentera l’autonomie du véhicule’. Mais Apple n’en dévoilera pas plus sur ses plans.

De smartphones aux voitures

La production de voitures reste un projet très intensif et chronophage. Apple a sans aucun doute les ressources pour fabriquer une voiture, mais sa complexité est assez différente de celle d’un smartphone. Il a fallu pas moins de 17 ans à Tesla pour créer une voiture durable et rentable.

On ne sait toujours pas qui assemblera la voiture, mais la société fera probablement appel à un partenaire pour cela. Il est également possible qu’Apple limite ses efforts à la construction d’un système de conduite autonome pouvant être intégré dans une voiture produite par un constructeur automobile traditionnel.

En ce qui concerne la batterie de la voiture, Apple prévoit d’utiliser une conception unique ‘monocellulaire’ qui remplit les cellules individuelles de la batterie, ce qui libère de l’espace et donc de l’autonomie.


Ces articles pourraient aussi vous intéresser…