L214 retourne au combat et montre les conditions de vie déplorables des lapins dans un élevage français

L214

On commence à tous connaitre L214, cette association de défense des animaux qui ne cesse de s’infiltrer dans les élevages français pour montre au monde entier les conditions de vie affreuses des animaux. Cette fois, l’association s’est attaquée à un élevage de lapin, attention images choquantes. Comme d’habitude.

L’association L214 en a encore sous la pédale. Après les vaches à hublot et les poulets ramassés à la moissonneuse-batteuse, l’association de défense des animaux nous montre l’horreur des élevages de lapin. Pour ce faire, ils se sont rendus dans un élevage situé à Nueil-les-Aubiers, dans le département des Deux-Sèvres. Oui, c’est un coin paumé situé entre Nantes et Poitiers.

Entassés dans des cages

Comme dans pratiquement tous les élevages visités par L214, les animaux sont entassés dans des cages et n’ont pratiquement pas d’espace vital. Selon l’association, chaque lapin doit se débrouiller avec seulement l’équivalent d’une feuille A5 comme espace soit 14,8 sur 21 cm.

Mais l’horreur ne s’arrête pas là. Les militants qui ont visité l’élevage ont trouvé des animaux avec des pattes mutilées à cause du grillage des cages et certains gisaient même sans vie au milieu de leurs congénères. Les militants sont également tombés sur un cahier tirant le bilan des inséminations artificielles procédées sur les bêtes: pour 3 700 lapereaux “gardés”, 200 sont “éliminés”. Et par “éliminé”, on entend assommer le petit lapin sur le bord d’une caisse.

Dans les poubelles de l’établissement, on retrouve également des dizaines de médicaments administrés aux lapins dont la plupart sont périmés. Il s’agit d’antibiotiques, antiparasitaires et vaccins visant à, entre autres, “synchroniser les chaleurs des lapines avant insémination artificielle.” Les lapins sont les animaux les plus touchés par cette pratique: ils reçoivent trois plus de médicaments que les cochons par exemple. En tout, chaque année, ce sont 30 millions de lapins qui sont tués dans les abattoirs français. C’est plus que les cochons (24 millions) et les bovins (4,6 millions) réunis.

Pour regarder la vidéo sur YouTube, c’est par ici

Articles sponsorisés