La vie secrète des requins: une étude montre qu’ils sont bien plus sociables qu’il n’y parait

Isopix

Les requins ont une vie sociale plus bien complexe qu’on ne le pensait. Selon une étude récente, les requins gris des récifs développent en effet des liens sociaux très forts qui peuvent perdurer pendant des années.

L’étude s’est concentrée sur le comportement de 41 requins de récif autour de l’atoll de Palmyra, une île située à environ 1.600 km au sud-ouest d’Hawaii. Les scientifiques ont utilisé des émetteurs acoustiques et des caméras pour suivre les animaux et mieux comprendre leurs interactions.

Passer du temps entre amis

Isopix

Les requins sont donc loin d’être des animaux solitaires. Ils forment en fait des communautés ou plutôt des groupes qui restent soudés pendant des années. Ces conclusions se basent sur une étude qui a duré pas moins de 4 ans. Pendant ce laps de temps, les chercheurs ont remarqué que des requins gardaient des contacts réguliers entre eux.

En effet, certains requins ont passé de nombreuses matinées ensemble, dans une même zone du récif, dans un groupe de pas moins de 20 individus. Au fil de la journée, ils se séparent pour vaquer à leurs occupations avant de se retrouver le lendemain matin.

Variation selon les espèces

“Les requins sont des animaux incroyables et sont encore souvent mal compris”, explique Yannis Papastamatiou, biologiste marin à l’Université internationale de Floride et auteur principal de l’étude. Les scientifiques ont publié leurs conclusions cette semaine dans la revue Proceedings of the Royal Society.

“Je l’appelle leur “vie sociale secrète”, non pas parce qu’ils veulent que ce soit un secret, mais parce que nous n’avons que récemment développé les moyens de comprendre leur vie sociale”, a ajouté M. Papastamatiou. “Tous les requins ne sont pas aussi sociaux, certains sont également très solitaires.”

Chasser entre amis

Le requin gris de récif est une espèce de taille moyenne, qui peut atteindre une longueur d’environ 2 mètres. Leur vie sociale présente de nombreuses similitudes avec celle de certains oiseaux et mammifères. La différence est que les requins ne peuvent pas partager leurs nids ou émettre des sons pour communiquer. Leurs interactions amicales sont également plus difficiles à repérer que celles des chimpanzés, par exemple.

En fait, les chercheurs pensent que les requins passent du temps ensemble pour trouver plus facilement leurs proies.

Partager des informations

“Nous savons depuis longtemps que les requins sont capables de reconnaître certains membres de leur groupe et ont des préférences sociales”, explique le biologiste marin David Jacoby de l’Institut de zoologie de Londres.

“Notre étude montre pour la première fois qu’ils sont capables de conserver des partenaires sociaux pendant plusieurs années. Nous constatons également que leurs groupes fonctionnent comme des centres d’information à partir desquels les individus peuvent se suivre dans les zones de chasse.”

Articles sponsorisés