Un logiciel deepfake permet de dénuder une femme avec un simple clic

Unsplash

DeepNude permet pour 50$ de dénuder en un clic toute photographie de femme. “Le superpouvoir dont vous avez toujours rêvé”, annonce le slogan de l’application. “Non merci, ça ira, je vais retourner manger mes céréales”, devrait répondre le reste du monde.

Nouvel épisode dans la saga deep fake. Cette fois-ci, on est à nouveau dans la catégorie “pervers qui a trop de temps à perdre”. Après avoir réussi à faire des vidéos porno de n’importe qui sans même pouvoir le contrer, on a un nouveau candidat pour le prix de la pire idée de l’année.

Une technologie qui cible les femmes

Ce coup-ci, on a droit à un logiciel qui rencontre déjà un franc succès et qui permet de passer aux rayons X toute femme dont on s’est procuré la photo. Uniquement les femmes, d’ailleurs: même en essayant de dénuder une photographie masculine, tu te retrouveras avec un homme doté de seins et d’une vulve.

Il existe une version gratuite du logiciel, disponible uniquement sur PC et Linux, et c’est avec cette dernière que le site Motherboard a pu faire le test sur plusieurs images de célébrités.

Vice News – Natalie Portman

Revenge Porn 101

L’effet est troublant et ses dangers le sont tout autant. S’il ne s’agit pas de réelles images, elles demeurent “bien faites” et risqueraient de rendre une pratique comme le revenge porn bien plus facile d’accès. Si la personne dont l’image a été utilisée sait que le nude est faux, ce n’est pas le cas pour le reste du monde qui pourrait avoir y avoir accès.

Il était déjà possible auparavant de créer pareilles images, en utilisant Photoshop ou un autre logiciel de deepfake, comme s’en est défendu le créateur de DeepNude en répondant aux questions de Motherboard. Mais ce qui est déroutant, c’est la facilité d’utilisation. Finies les heures d’attente ou d’apprentissage, il vous faudra 30 secondes et 50$ pour dénuder la première femme dont vous avez une photo en bonne qualité.

Ce fameux créateur se définit d’ailleurs comme un “passionné de technologie” plutôt qu’un “voyeur”, et affirme s’être inspiré des publicités oldschool pour les lunettes à rayon X qu’on pouvait trouver dans les magasins de farce et attrape. Une justification qui n’explique pas pourquoi le logiciel ne cible, alors, que les femmes. Sans compter que les lunettes à rayons X, c’est pour voir le squelette, et pas la poitrine. De quoi remettre en question les intentions du créateur.

10 à 15 ans de réclusion

Ce genre de pratiques, et surtout sa divulgation au grand public, est illégal en Belgique. Le revenge porn est ainsi défini: “quiconque a montré, rendu accessible ou diffusé l’enregistrement visuel ou audio d’une personne dénudée ou se livrant à une activité sexuelle explicite, sans son accord ou à son insu, même si cette personne a consenti à sa réalisation”. Une phrase suffisamment vague que pour pouvoir inclure les images factices permises par DeepNude. Concrètement, une personne majeure ayant recours à cette pratique encourt 10 à 15 ans de prison. Mais pour faire retirer ces images d’Internet, c’est une autre histoire.

Articles sponsorisés