On a discuté YouTube, marketing et putaclic avec Un Créatif

Lola d'Estienne d'Orves

Qui de mieux pour parler de créativité sur les internets qu’Un Créatif? On l’a rencontré au CRACS, le Festival des Youtubeurs à Arlon. L’occasion de discuter YouTube, marketing et putaclic en toute sérénité. 

Il y a un peu plus d’un an, Un Créatif décidait de lancer sa chaîne YouTube. L’occasion pour lui d’explorer l’autre côté de la plateforme des vidéastes, avec un contenu de qualité, qui utilise les codes du marketing pour te permettre de mieux comprendre comment tu t’es retrouvé à cliquer sur telle miniature, ou même pourquoi toutes les campagnes de pubs à destination des millenials se ressemblent. « J’ai eu envie de lancer ma chaine comme on peut avoir envie de faire du tennis, de commencer un nouveau hobby. C’est pour ça que les premières vidéos sont très légères, c’était de l’entraînement, chaque semaine je me donnais le défi de faire une vidéo. »

Puis est arrivé un contenu plus « rentre-dedans », avec un axe de décryptage. L’idée? Donner les armes à ses viewers pour affronter le monde de la communication et du marketing, qui les cible et les entoure: « L’objectif c’est de créer la transparence, même si clairement, ça marche mieux de « taper » sur quelque chose. Dans ma vidéo Konbini, on dirait que je suis totalement contre, alors qu’à la fin je nuance, mais tout le monde ne le voit pas. C’est pour ça que maintenant j’essaie aussi de trouver des sujets positifs »

Marketing éthique vs sale

On sent tout de suite la dualité du décryptage et de la transparence apportée par Un Créatif. Lui-même sorti d’une agence de publicité à Bruxelles, il a pris la décision de se lancer en tant que Freelance et de revenir à Liège, tout en développant en parallèle son activité de vidéaste. Fort de cette expérience, on sent tout de suite une identité, à mi-chemin entre son originalité et les pratiques « putaclic » de gros youtubeurs, quand on arrive sur sa chaîne: « Les techniques marketing m’ont aidé, parce que je les connais. J’aime en abuser de façon ironique, même si parfois c’est perçu au 1er degré »

 J’aime abuser des techniques marketing de façon ironique, même si parfois c’est perçu au 1er degré

Son but n’est pas de taper sur le marketing, mais de le décoder en nuançant les méthodes sans tomber dans le manichéisme pur et dur: « Y a des méthodes qui existent, avec une bonne et une mauvaise façon de les utiliser. Une manière sale et une manière éthique. J’utilise constamment ce que je dénonce. Pourtant, on m’a très peu dit que j’étais hypocrite, parce que c’est très assumé, même avec les titres. J’ai aussi décidé de me mettre fort en avant, c’est mon personnage qui porte le truc. Je suis forcément sur toutes les miniatures, pas parce que je m’aime beaucoup mais parce que c’est le type de positionnement qu’utilisent les influenceurs mainstream. » 

Effectivement

Sur YouTube aussi, le marketing sévit

Il n’y a effectivement pas que des grandes compagnies qui sont questionnées sur sa chaîne. Dans ses dernières vidéos, Un Créatif a eu tendance à beaucoup parle de YouTube et de ses influenceurs, sans forcément que ce soit intentionnel: « C’est un peu une coïncidence que ces vidéos se soient enchaînées. Je suis revenu du PlayAzur en février, et j’ai commencé à travailler sur ma vidéo sur la télé, en réaction avec la vidéo de Squeezie. Je me suis rendu compte qu’il répondait pas à la question qu’il posait et qui était « Est-ce que la télévision va disparaître? ». Du coup je l’ai fait. Les gens ont souvent tendance à faire la comparaison YouTube versus télé, et je trouve que c’est pas la question à se poser. » 

Puis, il y a eu la trilogie du Fanta. On te remet le contexte: depuis 3 ans, la marque de soda organise le FantaXYou. Un genre de The Voice version YouTubeurs, qui promet aux jeunes vidéastes d’être formés par des influenceurs de renom (Natoo, Le Rire Jaune, Amixem, etc.). Le grand gagnant recevant 100.000 € pour produire sa chaine YouTube pendant 1 an. En trois vidéos, Un Créatif a réussi à interpeller son audience tout en la faisant se questionner face aux méthodes de l’entreprise.  

Les consommateurs ont une vision en surface des marques, et j’essaie de dire « il se passe quelque chose plus en profondeur, faites gaffe »

«J’ai critiqué Fanta parce que la marque imposait à chaque participant de mettre une canette de Fanta de leur vidéo, il s’agit d’un placement de produit non-rémunéré. J’ai pensé qu’il serait intéressant de sensibiliser les potentiels participants à cet aspect qui n’est pas présenté de cette façon par Fanta. Les consommateurs ont une vision en surface des marques, et j’essaie de dire « il se passe quelque chose plus en profondeur, faites gaffe »

Pari réussi pour Un Créatif. Lors de rencontres avec ses abonné.e.s, il lui arrive de mesurer l’impact de ses vidéos « En convention, une jeune fille m’a dit qu’elle avait vu ma vidéo sur TikTok parce qu’elle était en tendances, et elle m’a raconté avoir cliqué en pensant tomber sur une compilation de TikToks. Elle a tout regardé, puis elle a désinstallé l’appli après avoir été sensibilisée à son fonctionnement » 

« Parler de marketing à des gens qui ne sont pas marketeux »

Sa chaîne grandit peu à peu, par le biais de recommandations d’autres vidéastes, mais aussi en étant exposé à une audience jeune dans des situations de prévention média: « J’ai trouvé la solution pour parler de marketing à des gens qui ne sont pas marketeux. Tu prends la chaine marketing mania, on a les mêmes sujets mais l’intention est totalement différente. Il a fait récemment une vidéo sur pewdiepie, pendant que je préparais la mienne, et on a des réflexions qui se rejoignent. Il s’adresse à des gens qui sont déjà curieux du marketing et qui veulent apprendre, là où moi je veux que les gens sachent comment se protéger, et pas les appliquer eux-mêmes. »

Le dernier pari qu’il s’est lancé, en début d’année, c’est de réussir à vivre de sa passion: «Avant 2020 je passe à 100% dans la chaîne. Les placements de produits vont arriver, notamment NordVPN. D’ailleurs ma prochaine vidéo parle de pourquoi NordVPN est partout. Ça va être un peu méta. »

Entretemps, la vidéo est sortie. Tu peux la retrouver juste ici, et n’hésite pas à t’abonner à la chaîne d’Un Créatif pour binger l’entièreté de ses vidéos (d’ailleurs, ça, c’est ce qu’on appelle un call-to-action. On est aussi très méta chez Newsmonkey.) 

Articles sponsorisés