Fais connaissance avec le FC Terre Plate, le club de D3 espagnol qui se la joue complot

Une victoire pour les platistes, adorateurs de la Terre plate! Cette théorie complotiste est parvenue à s’infiltrer dans le monde du foot qui semblait pourtant à des années lumière de ces préoccupations.

La grande théorie de la Terre plate n’est pas née hier, loin de là. La Flat Earth Society existe en effet depuis 1954 mais il est vrai qu’elle compte de plus en plus d’adeptes depuis ces dernières années. Pour rappel, les “platistes” pensent que notre planète est en fait un disque entouré d’une barrière de glace. Autrement dit, ils remettent en cause les avancées spatiales et toutes les photos de la planètes qui ont été tirées durant toutes ces expéditions.

Football complotiste

En Espagne, on dirait bien que cette théorie de la Terre plate en intéresse plus d’un. En effet, le modeste club de troisième division Jostles Balompie vient de changer de nom en FC Flat Earth, histoire de rassembler tous les adeptes de cette idéologie. Une manière aussi pour le président du club Javi Poves d’afficher ses convictions.

Il estime que le football est “le sport le plus populaire et qui a le plus d’impact dans le monde entier.” Alors, changer le nom de son club est l’opportunité rêvée pour donner à la théorie de la Terre plate “une présence constante dans les médias.” Sauf que bon, un club de division 3 ne fera jamais vraiment la Une des journaux spécialisés, qu’on se le dise.

Le président ajoute également que son club sera unique car il parviendra à “unir les supporters par la chose la plus importante qui soit, c’est-à-dire une idée”. Nous qui pensions qu’ils étaient unis par l’amour du maillot et d’une ville… Mais il est vrai que ce changement de nom pourrait attirer de nouveaux supporters qui partagent les mêmes idées que le président. À voir.

Seuls contre tous

La communauté des platistes devient si importante que Netflix lui a consacré un documentaire: Behind The Curve. On y découvrait le quotidien de membres de cette communauté qui souffrent de moqueries et d’isolement à cause de leurs idées. Seuls contre tous.

Or, comme certains scientifiques le suggèrent, ces railleries peuvent être contre-productives car le doute est la base de toute recherche scientifique à laquelle on vient ajouter des preuves et éléments probants pour infirmer ou confirmer une théorie. Alors, au lieu de se moquer ouvertement d’eux, autant leur donner quelques arguments et explications qui pourraient, pourquoi pas, les faire réfléchir.

Quelques exemples: si tous les Hommes, où qu’ils soient situés sur la Terre, sont soumis à la même gravité. Cela n’est possible que si la Terre est sphérique. Si la Terre n’était pas ronde, les fuseaux horaires n’existeraient pas puisque toute la planète aurait la même exposition au soleil. Des arguments qui n’auront sans doute pas leur place dans les tribunes du stade du FC Flat Earth.

Articles sponsorisés