Après la zone 51, 19.000 personnes veulent aller libérer le monstre du Loch Ness

Getty Images

La Zone 51, c’est un peu trop dangereux. Autant aller tenter de libérer Nessie du lac écossais qui lui a donné son nom. Enfin, tu risques autant de mourir au contact de l’eau glacée qu’à celui des balles américaines.

Le meilleur meme de 2019, ce sera sans doute celui né de l’envie de centaines de milliers personnes d’aller libérer les Aliens de la Zone 51. Une source de memes inépuisable, qui a aussi fait peur aux autorités américaines. Déterminés à protéger la mystérieuse Zone 51, l’US Air Force a d’ailleurs dû réagir face à l’incroyable mobilisation des internautes.

19.000 participants

C’est à présent au tour du monstre du Loch Ness d’être la source de toutes les convoitises. Un événement Facebook propose ainsi de partir au Loch Ness pour sauver Nessie, “dat big boi”. Avec déjà 19.000 partipants, les autorités écossaises ont commencé à s’inquiéter à l’idée qu’autant de gens tentent de plonger dans le lac.

HuffPost UK a ainsi interrogé la porte-parole de la Royal National Life Boat, inquiète vis à vis de la sécurité des “stormers”: “Même si on comprend que l’idée d’envahir le Loch Ness puisse être drôle, en parallèle à l’invasion de la Zone 51, le risque de toutes ces personnes descendant dans une surface d’eau aussi grande, profonde et froide ne doit pas être sous-estimé.”

Quand les humains sont à deux doigts de te découvrir et que tu dois devenir le monstre du “Block Ness”

Partir à la chasse aux monstres ne serait donc pas une si bonne idée: “Le choc thermique, la réaction du corps à une immersion soudaine dans de l’eau à moins de 15° Celsius, peut tuer très rapidement et la température du Loch Ness est en moyenne de 6 degrés. Nous recommanderions fortement aux organisateurs de l’événement de reconsidérer leur démarche, pour des raisons de sécurité, et de laisser Nessie en paix.”

On notera tout de même qu’elle n’a pas nié l’existence de la bête écossaise. Toujours est-il que même si l’armée américaine ne pointera pas le bout de son nez, faire un Naruto Run dans l’eau glacée pourrait être bien plus fatal que les balles de l’armée américaine.

Articles sponsorisés