5 alternatives à WhatsApp quand la publicité s’y invitera

5 alternatives à WhatsApp quand la publicité s’y invitera

C’est imminent: la pub fera bientôt son arrivée sur WhatsApp. Si tu es allergique à la publicité, voici quelques alternatives pour continuer à parler avec tes amis. 

La nouvelle est tombée la semaine dernière: la publicité débarquera sur WhatsApp dès 2020 suite au rachat de la messagerie instantanée par Facebook. Si dans un premier temps la publicité se limitera aux stories, elle finira par s’incruster directement dans les conversations. Mais qui dit publicités, dit intrusion dans la vie privée des utilisateurs pour correctement les cibler. Ce qui est dommage puisque WhatsApp assurait une véritable protection grâce au chiffrement des messages. Bref, pour éviter de se faire ennuyer par la pub et pour préserver sa vie privée, voici quelques alternatives à WhatsApp. Le plus dur sera sans doute de convaincre tes potes de changer de plate-forme.

Signal

Signal
Si tu recherches une totale protection de tes conversations et que tu désires parler sans risque de te faire espionner par une plate-forme quelconque ou des hackeurs, tu dois opter pour Signal. Ce n’est pas un hasard si cette application est recommandée par Edward Snowden, un des gars sur Terre qui a le plus besoin de protéger ses conversations.

Telegram

Telegram, elle aussi, promet une confidentialité sans faille. Malgré tout, elle jouit d’une moins bonne réputation et ce, pour deux raisons. Premièrement parce qu’elle est réputée pour être l’application favorite des djihadistes mais aussi parce que le chiffrement des conversations n’est qu’une option qu’il faut activer. Pour ce faire, tu dois cliquer sur ta photo de profil et ensuite choisir l’option “démarrer un échange secret”. Quand on ne le sait pas, c’est plutôt fâcheux.

Threema

Threema

En termes de sécurité et de confidentialité, Threema met le paquet. Voici quelques exemples pour le prouver: premièrement, tes listes de contacts et tes informations personnelles ne sont stockées que sur ton téléphone et pas sur l’application. Deuxièmement, les messages sont effacés une fois qu’ils sont lus. Troisièmement, tu peux entrer en contact avec des utilisateurs en utilisant un identifiant Threema à 8 chiffres ce qui permet d’éviter d’exhiber ton numéro de téléphone. Et évidemment, Threema crypte absolument tous les messages qu’ils soient écrits, vocaux ou sous forme de fichiers partagés.

Tout cela semble trop beau et en effet il y a un gros point faible: l’application est payante. Elle coûte 3,49 euros sur l’App Store et 2,99 sur Google Play.

Wire

Wire propose à peu près les mêmes options que Threema, à savoir un cryptage de bout-en-bout et les messages qui s’effacent au fur et à mesure. Là où Wire innove, c’est dans les options qu’elle offre dans les conversations. Tu peux en effet faire du partage d’écran, partage de fichiers multimédias, filtrage audio, formater ton texte (gras, italique etc) et créer des listes de conversations. Petit plus: il est possible d’utiliser son compte sur huit appareils à la fois. Par contre, la version la plus complète est payante même si il existe une version gratuite.

Riot.IM

Riot IM

Riot.IM s’est fait connaître de manière malencontreuse suite au mini fiasco de Tchap, l’application de messagerie de l’état français qui n’a pas tenu 1 jour avant qu’une faille dans la sécurité ne soit trouvée. Cette application avait été développée en utilisant l’open-source de Riot. En soi, Riot propose aussi un cryptage de bout-en-bout et permet à chaque utilisateur d’avoir un identifiant unique qui permet de cacher son numéro de téléphone.

Ici, on peut soit créer des chats publics ou privés, ces derniers étant accessibles via un lien spécifique. Mais attention, tout comme Telegram, le cryptage n’est pas activé par défaut, il faut le faire soi-même! Enfin, et c’est un bon point: l’application est disponible en 7 langues différentes.

Au final, le gros défaut de toutes ces applications, c’est qu’elles ne sont pas aussi connues que WhatsApp.

Articles sponsorisés