Tinder se prépare à un nouveau confinement et sort une grande nouveauté

ISOPIX

Alors que la deuxième vague de coronavirus s’abat sur une bonne partie de l’Europe, les gouvernements adoptent des mesures sanitaires de plus en plus restrictives. Pas l’idéal pour faire des rencontres. Mais Tinder a pensé à tout.

Lors de la première période de confinement, Tinder a connu une belle augmentation de ses chiffres. Si les prétendants ne pouvaient (théoriquement) pas se rencontrer, ça ne les a pas empêchés de se swiper et de s’envoyer des messages avec plus d’entrain que d’habitude. Le sentiment d’isolement y a sans doute été pour beaucoup.

Visiblement pas rassasié, Tinder a décidé de lancer une nouvelle fonctionnalité. Celle-ci s’accorde très bien aux nouvelles mesures restrictives qui commencent à être mises en place dans de nombreux pays. Désormais, il va être possible de discuter en vidéo avec ses matchs, via l’option baptisée ‘Face to Face’.

Une poignée de privilégiés répartis dans quelques pays ont pu tester le chat vidéo pendant plusieurs mois. Leurs retours ont été positifs. Face to Face est désormais accessible à tous les utilisateurs de Tinder.

Face aux inquiétudes, Tinder rassure

Lorsque Tinder avait annoncé il y a quelques mois son intention de développer cette nouvelle fonctionnalité de façon globale, certaines voix s’étaient soulevées pour dénoncer les risques d’abus et de harcèlement.

Conscient des inquiétudes émises par certains de ses utilisateurs, Tinder a tenu à jouer la carte ‘sécuritaire’. La célèbre application de rencontres précise que c’est son équipe ‘Trust and Safety’ (‘Confiance et Sécurité’) qui a mis au point Face to Face et non son équipe vidéo.

‘Cela s’ajoute à notre liste croissante de fonctionnalités conçues pour assurer la sécurité des utilisateurs tout au long de leur parcours de rencontre, tels que la vérification des photos, le centre de sécurité et notre technologie de détection des messages offensants’, a indiqué Rory Kozoll, à la tête du service Trust and Safety de Tinder.

Tinder rassure: tout est mis en place pour assurer la sécurité des utilisateurs. Pour lancer Face to Face, il faut que les deux partenaires se soient matchés l’un l’autre dans l’interface principale de l’application. Ensuite, il est tout à fait possible de refuser un appel vidéo. En cas de dérapage, il suffit de signaler les profils indésirables.

Articles sponsorisés