The Big Bang Theory, c’est fini et les gens ont l’air contents que ça s’arrête

The Big Bang Theory, c’est fini et les gens ont l’air contents que ça s’arrête

Il n’y aura pas de treizième saison pour The Big Bang Theory et c’est probablement une bonne chose. À en croire certains commentaires, la série aurait même dû s’arrêter cinq ou six saisons plus tôt.

The Big Bang Theory se termine – notre long cauchemar est enfin terminé”, a titré le Guardian jeudi en réaction à l’annonce des producteurs d’arrêter la série. Officiellement, il semblerait que CBS et Warner Brothers TV aient décidé de mettre un terme à la sitcom parce que Jim Pearson – aka Sheldon – a décidé de quitter l’aventure. Mais peut-être Pearson a-t-il voulu quitter le show simplement parce que celui-ci n’apportait plus rien de neuf.

Le journaliste du Guardian est assurément un peu excessif lorsqu’il célèbre la fin de “ce qui a toujours été nettement moins intelligent que ce qu’il pensait être”. Il clame: “Entendez-vous le son de la jubilation dans les rues? Les soupirs de soulagement? Les joyeuses larmes de joie?”. Mais il rejoint le point de nombreux spectateurs: il était temps que ça s’arrête.

Drôle au début

À voir les audiences de la série, The Big Bang Theory ne se portait pas trop mal. Même si les chiffres commençaient à baisser ces dernières années, la onzième saison a quand même enregistré 18 millions de téléspectateurs par épisode selon Statista (chiffres mesurés lors des premières diffusions). Cependant, elle avait son lot de haters.

Il y a ceux qui la trouvaient régressive et simpliste, déplorant ce côté “les blondes sont bêtes, les hommes sont geeks parce qu’ils aiment Star Wars”. Il y a ceux qui la trouvaient drôle au début mais qui estiment qu’elle s’est fourvoyée à partir du moment où la copine de Sheldon a été introduite dans l’univers. Il y a aussi ceux qui observent un long trépas de l’aspect créatif, la série se bornant à relancer de vieux gags fonctionnant avec les mêmes ressorts. Et puis il y a les réseaux sociaux: intransigeants.

Si les créateurs remercient les spectateurs…

“Nous sommes pour toujours reconnaissants à nos fans pour avoir soutenu à The Big Bang Theory durant les douze dernières saisons …”

… d’autres estiment (avec ironie) que ces fans ne méritent pas de vivre

“Tous les hommes que j’ai connus qui trouvaient The Big Bang Theory constamment drôle étaient indignes d’un big bang.”

La joie de cette fin est très présente

On souligne cela avec positivité

Car l’écriture de la série était craignos, selon cette journaliste

“Il y a beaucoup de choses que je peux dire qui ne vont pas avec #BigBangTheory: c’est raciste, homophobe, sexiste, tolère la culture du viol, écrit des blagues paresseuses, etc. Mais je sais que dire que c’est une vérole sur la culture des nerds sera probablement le plus douloureux. Ce à quoi je réponds: BIEN.”

5 saisons auraient largement suffi

“Big Bang Theory qui s’achève en 2019. Merci mon dieu. Elle a cessé d’être drôle vers les saisons 4/5. J’ai dû endurer tant d’années de rire sporadique. Un amusement modéré devant une émission comique n’est jamais acceptable.”

D’ailleurs, “quoi, ça existe encore TBBT?”

“Big Bang Theory existe encore? J’ai abandonné après la saison 3 … et les rires du public, c’est tellement dépassé…”

Parce que oui, l’air de rien, cette série a fait son petit bout de chemin

“Avec le recul, il faut vraiment saluer la performance télévisée The Big Bang Theory.

12 saisons, 279 épisodes et presque 2 blagues drôles.”

Il est temps de tourner la page

Articles sponsorisés