Left Right
scrollTop top

Plus que jamais, les doutes planent autour du Pukkelpop: « c’est trop tôt » estiment les experts


© Pukkelpop

À un mois du début du Pukkelpop, les virologues et médecins continuent de s’interroger sur l’ampleur prévue du festival. Pour rappel, 66.000 festivaliers sont attendus chaque jour.

Après le Comité de concertation de ce lundi, au cours duquel le système Covid Safe Ticket a été confirmé et même étendu aux événements de taille moyenne, rien ne s’oppose à une nouvelle édition de Pukkelpop cet été.

En possession d’un Covid Safe Ticket, les festivaliers n’ont pas à porter de masque ni à garder leurs distances de sécurité. Qui a droit à un tel ticket? Les personnes vaccinées d’une part mais également les personnes ayant développé des anticorps après une infection au coronavirus. Mais ce n’est pas tout: les personnes avec un test PCR négatif peuvent également obtenir leur Covid Safe Ticket.

Super-propagateurs

Des experts comme Johan Neyts, Geert Molenberghs et Steven Van Gucht craignent surtout les dérives du système Covid Safe Ticket. Ils pensent au fait que des personnes infectées puissent obtenir leur Covid Safe Ticket par erreur ou par fraude et contaminent ensuite les autres festivaliers. Si ces personnes sont des super-propagateurs, cela pourrait provoquer des dizaines et des dizaines de nouvelles infections car de nombreux festivaliers ne seront pas vaccinés, ou pas totalement.

« De tels événements ne sont pas encore à l’ordre du jour, je reste inquiet à ce sujet », a déclaré le biostatisticien Geert Molenberghs à l’agence de presse Belga . « Les tests PCR peuvent provoquer des fuites. Si quelqu’un au Pukkelpop est positif et que cette personne infecte quelqu’un qui a été testé négatif mais n’a pas encore été vacciné, cela pourrait être le début d’une réaction en chaine. »

Défi logistique

Vu que les tests PCR ne sont valables que pendant 48 heures, cela signifie que le Pukkelpop devra mettre en place des centres de tests pour les festivaliers (non-vaccinés) qui restent plus de 3 jours dans l’enceinte du festival.

« Ce sera infernal d’organiser cela. Il ne s’agit pas seulement des tests: vous devez également avoir un plan pour toutes les personnes qui seront testées positives. Ces personnes doivent être immédiatement escortées jusqu’à la sortie de manière isolée et en toute sécurité », a déclaré le virologue Steven Van Gucht à VTM Nieuws. Il précise aussi que le Pukkelpop aura lieu moins de deux semaines avant la rentrée.

Selon le virologue Johan Neyts, le festival arrive quelques mois trop tôt. Un tel événement de masse aurait pu être réalisable si la plupart des jeunes étaient complètement vaccinés, mais ce ne sera pas le cas.

GPS

Devant le Comité de concertation, Domus Medica, l’association des médecins généralistes, avait appelé au « courage politique ». Les médecins font ainsi référence aux bourgmestres de Boom et de Rumst qui ont interdit le festival d’electro Tomorrowland par précaution.

« Malheureusement, à ce stade de l’épidémie, les événements de masse qui auront lieu à partir de la mi-août ne sont pas possibles et les gens le comprennent », écrit Domus Medica dans une lettre ouverte, faisant référence au Pukkelpop et au grand prix de F1 à Spa-Francorchamps. « Nous voulons que l’épidémie prenne fin mais ce n’est malheureusement pas encore fini » conclut l’association.

Lire aussi:


Ces articles pourraient aussi vous intéresser…