Kheiron et Baptiste Lecaplain seraient derrière copycomic, le compte qui dénonce les plagiats des humoristes

Kheiron et Baptiste Lecaplain seraient derrière copycomic, le compte qui dénonce les plagiats des humoristes

C’est la femme de Tomer Sisley qui l’annonce: Kheiron et Baptiste Lecaplain seraient derrière Copycomic. Pas sûr pour autant que ce soit vrai, aux dires de ces derniers, mais encore une fois, les pontes de la comédie française s’illustrent de leur véhémance envers ce compte anonyme qui dénonce le plagiat chez les stand-uppers francophones. 

Copycomic, c’est cette chaîne YouTube qui met en avant les “étranges ressemblances” entre certains humoristes français et d’autres, américains ou québécois. Une manière de douter de la créativité absolue d’humoristes comme Gad Elmaleh ou Tomer Sisley, qui auraient bien profité de l’époque où Netflix ne proposait pas des dizaines de comiques US en VOSTFR pour pomper allègrement des vannes sans peur de se faire prendre.

L’anonyme derrière ce compte s’était d’ailleurs attiré les foudres des avocats de Gad Elmaleh, qui est le plus notoire à avoir été accusé de plagiat – allant jusqu’à être interdit de passage dans un comedy club montréalais. Ainsi, il avait pu soutirer des informations personnelles sur l’identité de Copycomic, livrées par Facebook.

Ce n’est pourtant pas lui qui est à l’origine des suppositions sur l’identité de la voix dénonciatrice de la farce. La femme de Tomer Sisley, Sandra Sisley, est en effet celle qui a voulu créer le scandale en accusant Kheiron en priorité – mais aussi Baptiste Lecaplain – d’être derrière Copycomic.

Vraiment?

Kheiron, c’est celui qui a interprété le pote muet et obsédé du héros de la série Bref, et qui a su monter sa carrière solo avec beaucoup de talent: 3 spectacles et 3 films dont un quatrième en préparation, Brutus vs César, avec un casting impressionnant (Leïla Bekhti, Ramsy Bedia, Jeremy Ferrari, Gérard Darmon…). Le tout salué par la critique.

Baptiste Lecaplain faisait aussi partie du casting de Bref, et a lui aussi eu l’occasion de vivre une belle carrière. Ses spectacles survoltés lui ont ouvert la voie vers le cinéma (Libre et Assoupi), et pas mal de projets, notamment une série de capsules vidéo pour Canal + dans laquelle il interprète un producteur de cinéma insupportable, prêt à tout pour rencontrer le succès – sauf travailler.

Mais pas sûr que ces deux humoristes soient ceux qui se cachent derrière Copycomic. Kheiron a en effet déclaré à Closer que ce n’était pas lui et qu’il allait s’exprimer aujourd’hui sur ses réseaux sociaux personnels pour dénouer l’affaire. Baptiste Lecaplain s’est quant à lui fendu d’une blague sur Twitter pour éviter les potentielles théories.

Mais comme le pointent certains sur Twitter, là n’est pas la question. Il est fou le manque de remise en question dont certains humoristes français, qui de plus n’ont pas perdu grand chose au change (Gad Elmaleh vient de sortir sa série Netflix, sa carrière va bien), font preuve. Le plagiat dans le monde de l’humour, est loin d’être un phénomène neuf.

Vous vous rappelez de Robin Williams, l’un des humoristes américains les plus impressionnants de sa génération, qui a su te faire rêver avec des films touchants pendant toute ton enfance? Il était connu pour voler des vannes à de jeunes humoristes, tellement que s’il était aperçu dans une salle d’un comedy club, les lumières étaient allumées et on lui demandait aimablement de prendre la porte, après avoir prévenu les comiques présents. C’était accepté, ça faisait partie du jeu, et certains appréciaient même de se faire voler leurs vannes par une telle légende.

Maintenant, voler des vannes à des légendes de la comédie US en espérant de ne pas se faire prendre, comme l’auraient fait Tomer Sisley et Gad Elmaleh, c’est une autre paire de manches. Toujours est-il que l’attitude de la sphère autour de ces derniers est assez discutable, qu’on soit d’accord ou non avec la démarche de copycomic. Accuser Kheiron comme le fait Phillippe Lellouche, comédien et ami de Gad, de “manque de talent” et de “délation”… C’est transformer un vrai débat qui devrait avoir lieu à propos de l’état de la comédie française en une bataille de cour de récré où ‘de toute façon vous êtes tous des gros jaloux’.

Enfin bref. On aura plus d’informations sur la position de Kheiron vis à vis de toute cette affaire dans la journée. Toujours est-il que le monde français de la comédie n’a pas fini de se faire bousculer.

MISE À JOUR

Kheiron a effectivement réagi sur son compte facebook, demandant une remise en question de la part des principaux incriminés, qui n’ont qu’à regarder dans leur miroir pour trouver les fautifs. Il nie une nouvelle fois être Copycomic, mais affirme que ce dernier est un justicier et qu’il a eu l’occasion de l’aider, comme beaucoup d’autres humoristes. Tu peux retrouver son post complet, qui parle très bien du vol de textes et de la situation précaire d’humoristes juste en-dessous.

Articles sponsorisés