Il fallait s’y attendre: Tchernobyl va officiellement devenir un lieu touristique

©EPA

Le nouveau président ukrainien Volodymyr Zelensky l’a annoncé ce mercredi: le site de Tchernobyl va officiellement devenir un lieu touristique. Oui on parle bien du lieu où s’est produit la pire catastrophe nucléaire de l’histoire de l’humanité.

En 1986, un des réacteurs de la centrale nucléaire de Tchernobyl explosait, provoquant ainsi la pire catastrophe nucléaire de l’histoire. Des milliers d’hommes et de femmes sont morts à cause des radiations, de dizaines de milliers de kilomètres carrés sont devenus inhabitables pendant des années et la nature a complètement été ravagée.

Mais qu’à cela ne tienne: le président ukrainien Volodymyr Zelensky a annoncé ce mercredi que le site de Tchnernobyl allait officiellement devenir un lieu touristique. “Tchernobyl a été un aspect négatif de l’image ukrainienne. Il est temps de changer ça”, a déclaré le président “Nous devons montrer au monde cet endroit: aux scientifiques, écologistes, historiens et touristes”, a-t-il ensuite ajouté. 

Redécouvrir le région

En fait, la zone de Tchernobyl est déjà visitable. D’ailleurs, depuis la diffusion de la série éponyme d’HBO, le tourisme y a grimpé de 40%. Jusqu’ici, les gens pouvaient visiter l’ancienne centrale et la ville de Pripyat en étant équipé du matériel nécessaire pour se protéger des radiations qui sont toujours élevées dans la zone. Désormais, tout sera encore mieux encadré et de nouvelles infrastructures vont voir le jour.

Le président ukrainien a d’ores et déjà annoncé la création de nouveaux sentiers pour montrer comme la nature a réussi à se relever après la catastrophe. “Tchernobyl est le seul endroit au monde où la nature a repris ses droits après une si grande catastrophe liée à une erreur humaine” déclarait à ce propos le président Zelensky. Aussi, les touristes seront désormais autorisés à filmer leur visite, ce qui n’était pas le cas auparavant.

Le président estime que régulariser le tourisme dans cette zone permet de lutter contre la corruption. En effet, de nombreux policiers encaissent des pots-de-vin de la part de touristes pour qu’ils puissent tout visiter sans se faire emmerder.

Dome sweet dome

Cette annonce fait suite à l’installation d’un nouveau bouclier autour de la centrale nucléaire. Un bouclier censé bloquer les radiations depuis le réacteur. Ce bouclier a coûté 1,7 milliards de dollars et mesure 275 mètres de large pour 108 mètres de haut, un véritable mastodonde. C’est simple: il pourrait recouvrir entièrement Notre-Dame de Paris (rip).

En bref, on est en droit de trouver la décision du président ukrainien étrange. Car faire du tourisme sur le dos d’une catastrophe qui a provoqué la mort de milliers de personnes, c’est discutable. Néanmoins, cet évènement a marqué l’histoire de l’humanité et si organiser le tourisme autour de ce lieu permet de mieux éduquer les gens à propos des dangers du nucléaire, pourquoi pas au final.

Articles sponsorisés