Left Right
scrollTop top

Grillé : prétendre être aux Etats-Unis pour éviter les restrictions territoriales de Netflix ? C’est fini !


Grillé : prétendre être aux Etats-Unis pour éviter les restrictions territoriales de Netflix ? C’est fini !

Vous aviez l’habitude de devenir américain le temps d’un épisode de votre série préférée sur Netflix ? Ou plutôt, vous aviez l’habitude de changer l’adresse IP de votre ordinateur, histoire de contourner les restrictions territoriales de Netflix ? Eh bien, c’est une époque révolue. Du moins, c’est ce qu’annonce la plateforme de vidéo à la demande.

Netflix veut renforcer le contrôle des techniques de contournement de restrictions géographiques.  » Dans les semaines à venir, ceux qui utilisent des proxies ne pourront avoir accès qu’au service disponible dans leur pays actuel « , annonce David Fullagar, vice-président chargé de l’acheminement du contenu de Netflix sur son blog.  » Nous avons la conviction que ce changement n’aura aucun impact sur les membres qui n’utilisent pas de proxies. « 

Contourner les restrictions géographiques est pourtant devenu une pratique banale chez les membres de la plateforme. Ennuyeux d’être fan d’une série et de ne pas pouvoir la regarder juste parce qu’on est en Belgique par exemple. Les plus malins d’entre nous ont vite trouvé des solutions (pas très légales) pour ne plus devoir être limité. Passer par un VPN ou un serveur proxy, toutes les solutions sont  » bonnes « .

Le côté légal…

Pour diffuser le contenu, Netflix a des accords avec les chaînes et doit les respecter. Et chaque gouvernement a ses propres restrictions que Netflix se doit également de respecter.

Pourtant, Netflix voudrait avoir une offre plus unifiée

Le géant de la vidéo à la demande espère pouvoir un jour offrir les mêmes films et séries au monde entier. Mais Netflix est notamment bloqué par les licences posées par les producteurs, sans parler des restrictions de chaque gouvernement. La machine est pourtant en marche… La compagnie va augmenter son budget pour l’achat de films et séries : 5 milliards d’euros pour 2016.

Ces articles pourraient aussi vous intéresser…