En attendant l’octogone, Booba s’en prend à Damso dans un nouveau freestyle

© Getty

On commence à le savoir: Booba est aussi fort en clash qu’en punchlines. Et en un post Instagram, le Duc a fait les deux en même temps. Il a en effet publié un court freestyle de 60 secondes où il s’en prend à notre Damso national mais aussi à Didier Deschamps.

La Fouine, Rhoff, Kaaris, Angèle, Sofiane, Damso: la liste des rappeurs avec lesquels Booba s’engueule s’allonge de semaines en semaines. Les hostilités avec Damso ont commencé il y a déjà plusieurs mois quand celui-ci a décidé de quitter le label de Booba 92i pour rejoindre les rangs d’Universal. Une décision que Damso aurait prise, selon Booba, sans le consulter alors que c’est bien le Duc qui lui a offert un maximum de visibilité au début de sa carrière.

C’était allé encore plus loin en décembre 2018 quand Booba donnait plus de détails sur cette histoire, toujours sur Instagram: “Ce qui c’est réellement passé c’est que t’as pris la grosse tête et que tu t’es caché derrière ta manageuse […]  Pour prendre des décisions foireuses comme décider toi même de la date de sortie de ton album sans même prévenir tes producteurs alors que tu es signé en artiste et que tes œuvres nous appartiennent. Le problème aussi c’est que tu n’es pas loyal jusqu’au point de collaborer avec Joeystarr qui est clairement notre ennemi.”

Et ce lundi soir, Booba a relancé cette gueguerre dans un nouveau freestyle posté sur…Instagram, tu l’as deviné.

“Le prochain c’est Damso”

Mais ce que Booba sait faire de mieux, c’est rapper. Alors, B2O a lâché un bon gros freestyle de 60 secondes. La première ligne annonce la couleur: “Ne crois-tu pas qu’je sais c’que j’fais, tellement longtemps que j’fais la guerre, le prochain c’est Damso m’fais pas jurer la vie d’ma mère.” Le premier étant bien évidemment Kaaris avec qui il doit toujours se battre au sein d’un bon vieil octogone.

Une autre manière de dire que Booba n’est jamais aussi fort que dans le conflit mais ça on le savait déjà. La preuve: il fini son freestyle par une pique contre le sélectionneur de l’Equipe de France de Football: “Y a qu’Didier qu’on aime pas j’passe le salam à toute l’équipe.” Cette ligne fait référence au choix de Deschamps de ne plus sélectionner Karim Benzema, grand ami de Booba.

De son côté, Damso n’a pas encore réagi et préfère sans doute se concentrer sur la sortie de son quatrième album, QALF, qui sortira avec la fin de 2019. Le Bruxellois avait annoncé la sortie de ce projet en remerciant une nouvelle fois Booba pour l’aide et la visibilité qu’il lui a apporté. Ce à quoi Booba avait répondu: “Je te souhaite bien du courage petite pute ingrate que tu es, tu vas comprendre ce qu’est la piraterie”. Les adieux, c’est vraiment pas son truc.

Et pour finir, voici le fameux freestyle bien énervé

Articles sponsorisés