Left Right
scrollTop top

Elle fait un gros fuck à la police, la justice lui donne raison au nom de la liberté d’expression


Elle fait un gros fuck à la police, la justice lui donne raison au nom de la liberté d’expression
iStock

Only in USA. Debra Cruise-Gulyas a été unanimement reconnue non coupable de son mauvais geste adressé à la police lors d’un contrôle routier. 

Cette histoire nous vient tout droit des États-Unis et a été relatée par BuzzFeed. On apprend que le 13 mars dernier, les juges ont unanimement blanchi une conductrice pour son doigt d’honneur adressé à un policier.

Les faits remontent à juin 2017. Debra Cruise-Gulyas est arrêtée par une patrouille de police suite à un excès de vitesse. Clément, le policier Matthew Minard décide de lui infliger une amende moins pénalisante, équivalente à un mauvais stationnement.

Pas de quoi satisfaire la conductrice qui adresse un doigt d’honneur au policier en question. 100 mètres plus loin, Debra Cruise-Gulyas est à nouveau arrêtée et est cette fois verbalisée pour une infraction plus grave qu’un excès de vitesse.

Premier amendement

La conductrice décide donc de porter plainte. Et la justice lui a donné raison au nom de la liberté d’expression, Premier amendement de la constitution américaine: « Ces gestes d’im­po­li­tesse ou un manque de gratitude peuvent certes violer la Règle d’or, mais cela ne les rend pas illé­gaux ni punissables, et ils ne repré­sentent pas un motif d’ar­res­ta­tion ».

Voilà qui risque de donner des idées à bien des conducteurs. On te déconseille toutefois de tenter cela chez nous.


Ces articles pourraient aussi vous intéresser…