Left Right
scrollTop top

Un collectif artistique met du sang humain dans des Air Max, Nike n’apprécie pas et intente un procès


© Les Satan Shoes de MSCHF et Lil Nas X ne plaisent pas du tout à Nike. (Photo: MSCHF )

Ce lundi, 666 paires de Nike Air Max 97s ont été vendues par le collectif artistique newyorkais MSCHF. Leur particularité ? Chaque chaussure a été modifiée en l’honneur de Satan et contient une goutte de sang humain. L’opération a connu un énorme succès, mais ce n’est pas du tout au goût de Nike.

Croix inversée, pentagramme, inscription LUKE 10:18 (en référence au verset biblique ‘Jésus leur dit: Je voyais Satan tomber du ciel comme un éclair.’) et semelle bulle à air contenant 60 cm³ de liquide rouge dont une goutte de sang versée par les membres du collectif: ces Nike Air Max 97s modifiées sont une ode à Satan. Elles ont été désignées par MSCHF, un collectif d’artiste de Brooklyn, en collaboration avec le rappeur américain Lil Nas X.

La vente a été lancée en grandes pompes, parallèlement au dernier clip sorti par le rappeur sur la chanson Montero (Call Me By Your Name). Une vidéo qui fait elle aussi la part belle au Diable.

Les 666 paires ont été proposées ce lundi au prix de 1.018 dollars (865 euros). D’après MSCHF, tout le stock a été écoulé en moins d’une minute. Mais cet incroyable succès n’a pas plu du tout à Nike. La célèbre marque de vêtements de sport a annoncé intenter un procès à l’encontre du collectif artistique.

Nike a demandé à un tribunal newyorkais d’interdire MSCHF de vendre les chaussures modifiées. ‘MSCHF et ses Satan Shoes non autorisées sont susceptibles de provoquer une confusion et une dilution et de créer une association erronée entre les produits de MSCHF et Nike. En fait, il existe déjà des preuves d’une confusion et d’une dilution importantes sur le marché, notamment des appels au boycott de Nike en réponse au lancement des Satan Shoes de MSCHF, fondés sur la croyance erronée que Nike a autorisé ou approuvé ce produit’, a fait savoir le géant du sportswear dans un communiqué.

L’affaire a même fait réagir certains conservateurs, dont la gouverneure du Dakota Kristi Noem. ‘On dit à nos enfants que ce type de produit est non seulement acceptable, mais « exclusif ». Mais savez-vous ce qui est plus exclusif? Leur âme éternelle donnée par Dieu. Nous luttons pour l’âme de notre nation. Nous devons lutter dur. Et nous devons lutter intelligemment. Nous devons gagner’, a-t-elle tweeté.

L’action en justice lancée par Nike et ces réactions outrés sont du pain béni pour Lil Nas X. Sur les réseaux sociaux, le rappeur s’amuse du buzz et relaie de nombreux memes au sujet des chaussures et de sa chanson. Une mise en lumière miraculeuse qui a permis à son titre d’atteindre la première place des téléchargements sur US iTunes.

Lire aussi:


Ces articles pourraient aussi vous intéresser…