Left Right
scrollTop top

Avis aux accros du café: la caféine peut (temporairement) modifier la structure de votre cerveau


Boire du café chaque jour entraine une diminution de la matière grise de notre cerveau, selon une nouvelle étude. Et cela pourrait potentiellement interférer avec nos capacités à traiter les informations.

Les scientifiques de l’Université suisse de Bâle ont prouvé que la consommation quotidienne de caféine pouvait réduire le volume de matière grise dans notre cerveau. Ils soulignent toutefois que cela n’a pas forcément un impact négatif sur nos capacités cognitives.

Lors de l’étude, les 20 participants ont reçu trois doses de 150 mg de caféine par jour pendant 10 jours. Cela représente environ 4 à 5 petites tasses de café ou 7 expressos simples chaque jour. Au cours d’une autre période de 10 jours, ils ont reçu un placebo.

Après 10 jours sous caféine, les scientifiques ont remarqué une diminution significative de la matière grise, contrairement à la période sous placebo. Le café étant connu pour ses effets supposés sur l’éveil, les chercheurs ont également étudié le sommeil des participants. Et une constatation est claire : il n’y a pas de différence dans l’activité cérébrale pendant le sommeil profond entre les participants sous caféine et ceux qui ont reçu un placebo. La réduction de la matière grise ne provoque donc pas de trouble du sommeil.

‘Effet temporaire’

L’effet de la caféine est surtout observable dans le lobe temporal de l’hémisphère droit, y compris l’hippocampe, une zone du cerveau impliquée, entre autres, dans la formation de la mémoire.

‘Les changements dans la morphologie du cerveau semblent être temporaires, mais des comparaisons systémiques entre les buveurs de café et les personnes qui n’en consomme que très peu, voire pas du tout, manque encore cruellement’, explique Carolin Reichert, co-auteur de l’étude.

Reichert souligne également que ses découvertes ne signifient pas que la caféine altère nos capacités cognitives. Des recherches supplémentaires sont donc nécessaires. Des études récentes montrent comment la caféine a un effet neuroprotecteur. Il ralentirait notamment le déclin cognitif chez les personnes âgées à haut risque de maladies dégénératives telles qu’Alzheimer ou Parkinson.


Ces articles pourraient aussi vous intéresser…