Left Right
scrollTop top

5 faits que tu ignorais sur le café


5 faits que tu ignorais sur le café

À moins que tu aies grandi sur une île déserte, tu sais ce qu’est le café. Tu as vu tes parents en boire, tes grands-parents, tes amis et tes professeurs aussi. Tu as également appris qu’il existait 1001 sortes de café aux saveurs aussi variées, mais savais-tu les cinq choses suivantes ?

1. Le café arabica pousse en altitude

Il pousse en effet en altitude, plus précisément dans le massif éthiopien. C’est de là que le café est arrivé dans les pays arabes, avant de conquérir le reste du monde. Aujourd’hui, le Brésil et la Colombie sont les principaux producteurs de café arabica, tout comme le Mexique, le Costa Rica, le Salvador et le Guatemala. Másalto y sélectionne un mélange de café 100 % arabica dont la spécificité est qu’il provient d’une plante sciaphile qui pousse à plus de 1 500 m d’altitude.

2. Le café est meilleur dégusté dans une tasse en porcelaine

Ton café, tu le dégustes sans doute à ta façon. Dans un gobelet en carton de ton bar à café préféré, dans ton mug de voyage favori, ou calmement, à table, dans une tasse en porcelaine. Mais sais-tu aussi que le café présente un goût différent selon son contenant ? Le plastique absorbe l’odeur et la saveur, et, à long terme, le carton absorbe une certaine quantité de café aussi. Une tasse en porcelaine, en revanche, est totalement neutre et n’absorbe rien. Le goût de ton café reste ainsi inaltéré.

3. Une tasse de café améliore considérablement la circulation

La caféine entraîne l’afflux sanguin vers le cerveau et accélère le rythme cardiaque, ce qui augmente le débit sanguin. Le taux de norépinéphrine (adrénaline) augmente nettement aussi. On est plus alerte, plus concentré, on se sent mieux et très productif. Il est toutefois très important d’éviter de boire trop de café. Si ton corps doit assimiler une trop grande quantité de caféine, tu risques de souffrir d’un état de stress prolongé.

4. Le goût du café diffère de son odeur

Tu l’ignorais peut-être, mais nous avons deux types de récepteurs olfactifs. Les premiers, que tu connais sans doute, sont responsables de l’odeur que tu sens lorsque tu inspires. Les cils olfactifs sont sollicités et envoient un signal au cerveau. Les deuxièmes récepteurs te sembleront peut-être surprenants. Lorsque tu avales des aliments ou un liquide, les arômes se dégagent dans le nasopharynx (situé entre le nez et la bouche) pour arriver jusqu’au nez. Cette explosion de saveurs entraîne un deuxième signal olfactif, qui variera selon l’odeur inspirée. Ainsi, le délicieux arôme de café que tu sens ne correspond pas au signal olfactif. Ensuite, la salive vient estomper quelque 300 des 631 substances chimiques qui forment ensemble l’arôme complexe du café.

5. La webcam doit son invention au café

Café et travail vont de pair. L’Université de Cambridge n’y fait pas exception. Des scientifiques y travaillaient dans différents bureaux situés sur plusieurs étages, mais la cafetière se trouvait dans la salle de Troie. La personne qui désirait du café devait se rendre dans cette salle, dans l’espoir qu’il en reste. Afin d’éviter toute déception et perte de temps, les Drs Stafford-Fraser et Paul Jardetzky trouvèrent une solution : placer une caméra devant la cafetière et programmer un code permettant à tous les collaborateurs de Cambridge de la surveiller en direct.

Le café Másalto se compose d’arabicas et se déguste dans une tasse en porcelaine, les deux facteurs déterminants pour profiter d’une délicieuse tasse de café.


Ces articles pourraient aussi vous intéresser…