Tous les pays du G20 concluent un accord pour le climat…sauf les États-Unis

epa

Les négociations étaient longues et compliquées mais les pays membres du G20 sont finalement parvenus à conclure un nouvel accord sur le climat…sans les États-Unis bien sûr.

Des négociations aussi difficiles, ce n’est pas bon signe. Surtout quand elles portent sur le climat. Mais finalement, les pays du G20 ont conclu un nouvel accord ce samedi 29 juin à Osaka au Japon. Et comme les deux précédents sommets, les États-Unis représentés par Donald Trump n’ont pas signé l’accord.

Donc, 19 des 20 pays du G20 ont réaffirmé leur engagement  pour “la mise en oeuvre complète” de l’accord signé en 2015 à Paris sur la lutte contre le réchauffement climatique. Les signataires de cet accord confirment une “irréversibilité” de cette entente, exactement comme le sommet de l’année passée. Tout cela peut sembler risible quand on sait que la majorité des pays autour de la table ne respectent pas leur engagement. On apprenait d’ailleurs cette semaine que les pays membres du G20 avaient triplé leurs subventions allouées aux centrales électriques au charbon. Qu’à cela ne tienne, la question climatique était tout de même au centre des débats, Emmanuel Macron en avait fait une priorité et avait annoncé qu’il ne signerait rien si ce n’était pas assez ambitieux.

Si les négociations étaient aussi difficiles, c’est aussi parce que plusieurs pays étaient tentés de s’aligner sur la position des Américains. Ça n’a finalement pas été le cas. Les États-Unis font donc une nouvelle fois bande à part et s’isolent encore plus du reste du monde sur la question climatique.

Intensification commerciale

Outre le climat, les 20 plus grandes puissances mondiales se sont accordées sur une meilleure collaboration commerciale, et ce même si les Américains et Chinois étaient autour de la même table. C’est Angela Merkel qui a détaillé le contenu de l’accord qui assure “un engagement pour un commerce international juste, transparent et sans discrimination” déclarait la chancelière avec d’ajouterNous affirmons une fois encore qu’il est urgent de réformer l’Organisation mondiale du commerce (OMC).”

Pour résumer, les pays du G20 se sont accordés pour assainir leurs relations commerciales mais ils soulignent tout de même que des tensions sont apparues et se sont intensifiées. C’est par exemple le cas entre les États-Unis et la Chine, justement. Les pays membres préconisent ainsi une meilleure communication entre les différents pays et que les différentes banques centrales continent à soutenir l’activité économique.

Articles sponsorisés