Left Right
scrollTop top

Nouvelle victime de la pénurie de semi-conducteur: la Nintendo Switch OLED


© Isopix

A peine sortie et déjà en difficulté: la nouvelle Nintendo Switch OLED souffre elle aussi de la pénurie mondiale de semi-conducteurs qui composent la majorité de nos appareils électroniques. Nintendo a donc décidé de réduire la production de sa nouvelle console.

On le sait, le monde du jeu vidéo et de l’électronique en général souffre d’une pénurie de puces depuis maintenant plusieurs mois. Tout le monde en souffre: Apple, Sony, Microsoft et bien sûr Nintendo. En effet, selon les informations du média Nikkei, Big N aurait décidé de réduire de 20% la production de sa Switch OLED, version améliorée de la Nintendo Switch, jusqu’au mois de mars 2022.

En mai dernier, la firme nippone prévoyait de produire environ 30 millions d’exemplaires de Switch OLED. Mais la pénurie a changé tous les plans: selon Nikkei, Nintendo vise désormais les 24 millions de Switch OLED produites.

Répondre à la demande

Cette pénurie est assez catastrophique pour Nintendo sachant qu’avant même sa sortie, la console était victime de son succès, particulièrement au Japon. Big N n’avait d’ailleurs pas pu répondre à la demande et des milliers de Japonais n’avaient pas pu précommander leur console. Chez nos voisins français, cette nouvelle Switch OLED était en rupture de stock une semaine après sa sortie.

Cette pénurie met donc un gros coup d’arrêt à Nintendo qui aurait pu écouler des millions d’exemplaires de Switch OLED sans forcer. C’est d’autant plus dommage que les fêtes de fin d’année approchent à grands pas. Le problème, c’est qu’on risque d’observer le même phénomène que pour la PS5: vu les ruptures de stock attendues, des gens risquent de se ruer sur la console pour ensuite la revendre à prix d’or.

Alors, si tu souhaites t’offrir la Nintendo Switch OLED pour Noël, il va falloir la commander le plus vite possible pour espérer la recevoir dans les temps.

Lire aussi:


Ces articles pourraient aussi vous intéresser…