Marre de payer ton eau au restaurant? “Free Tap Water” essaie de changer ça

Getty

Avoir de l’eau gratuite dans un bar ou un restaurant en Belgique peut se révéler compliqué. Free Tap Water essaie de changer ça, avec une application, des stickers et une carte interactive mais encore faut-il convaincre le monde de l’HORECA.

Quiconque a déjà fait visiter la Belgique à un.e ami.e français.e connait ce regard particulier de déception sur son visage quand on lui annonce que “non, on ne sert pas de carafe en Belgique.” Puis son regard de stupéfaction quand il ou elle se rend compte qu’une bouteille d’eau plate sur la Grand Place peut coûter plus cher qu’un demi-litre de bière.

Free Tap Water

Si la situation peut être drôle sur le moment, elle demeure problématique, d’après l’initiative Free Tap Water. Lancée par Sarah Erling, elle a d’abord été une page Facebook qui partageait les lieux en Belgique où l’eau du robinet était proposée aux clients.

Aujourd’hui, on peut retrouver l’application Free Tap Water Belgium sur IOS et Android, ainsi qu’une carte Google map disponible qui cartographie tous les restaurants déjà recensés.

640 restaurants répertoriés

Le but de cette initiative est avant tout écologique. Sarah Erling a ainsi expliqué au micro de BX1 son envie de pousser le monde de l’HORECA à proposer, au même titre que l’eau en bouteille, de l’eau du robinet: “Il faut transporter les bouteilles en verre, les stériliser, les fondre après huit utilisations… Il y a beaucoup d’empreinte carbone avec chaque bouteille d’eau.”

640 restaurants sont répertoriés par Free Tap Water, avec 550 sur Bruxelles, et une équipe de 12 bénévoles se charge de vérifier l’information, tout en voulant convaincre les restaurateurs de continuer dans ce sens. Le but n’est pas d’en faire une loi, même si en Belgique, il est illégal de refuser un verre d’eau à quelqu’un dont l’état médical l’exige (par exemple, pour prendre un médicament ou parce qu’elle se sent mal, genre quand t’es trop saoul).

Le monde de l’HORECA défavorable

Interviewé par Le Soir, Yvan Roque, co-président de la fédération Horeca (Hotel-Restauration-Cafétéria) belge, n’est pas du tout favorable à l’idée. Pour lui, l’eau gratuite dans les restaurants est “une injustice”. L’eau gratuite serait, pour lui, un manque à gagner: “La masse salariale représente une part importante des frais. Si Exki peut proposer de l’eau du robinet, c’est parce que son personnel ne représente rien dans ses coûts. Les restaurateurs sont déjà au bord du gouffre. On ne va pas offrir de l’eau.”

Il avance également que l’eau bruxelloise est “mauvaise” et qu’il faudrait donc la filtrer pour pouvoir la servir. Sur la page Facebook de Free Tap Water, Sarah Erling s’est défendue: “L’AFSCA (Agence fédérale pour la sécurité de la chaîne alimentaire, ndlr) nous a dit “Il est parfaitement légal de servir de l’eau du robinet dans un restaurant (…). Ce sont les régions qui sont responsables pour la distribution de l’eau et pour garantir que la population soit en mesure de la boire (en anglais dans le texte, ndlr)“, avant d’ajouter: “Nous croyons que c’est pour le meilleur si les restaurants peuvent choisir… comme nous!”

Une histoire de choix avant d’obligation, bien plus complexe et controversée qu’il n’y parait. Alors, aura-t-on un jour une carafe fraîche à table d’office en Belgique? Sera-t-elle gratuite ou payante ? Le mystère de l’eau continue…

Articles sponsorisés