Les trottinettes électriques remplaceraient surtout les trajets à pied et pas en voiture

Ce n’est pas une preuve scientifique, mais un nouveau constat établi par Bruzz. Les trottinettes à Bruxelles serviraient surtout aux piétons et n’auraient donc que peu d’influence sur le réseau routier. Greenwashing?

Ah les trottinettes électriques. Pour beaucoup elles sont synonymes d’enfer à Bruxelles. Traînant sur les trottoirs, causant des accidents, elles ont changé la mobilité dans la capitale mais pas forcément comme on le croit.

Pour en avoir le cœur net, Bruzz a interrogé 150 utilisateurs de trottinettes électriques. Comment se déplaçaient-ils avant? Il apparait que 59% des utilisateurs sondés utilisent ce nouveau moyen de transport à la place de la marche à pied, 16% à la place des transports en commun, 15% à la place du vélo et seulement 3% à la place de leur véhicule.

Pourtant, des entreprises comme Lime, Dott, Flash et TIER donnent comme argument de vente que ces trottinettes tendrait à décongestionner nos routes. Cela ne semble pas le cas.

Ces résultats sont en tout cas proches d’une grande enquête auprès de 4000 sondés en France. Seuls 8% des interrogés utilisent une trottinette à la place du taxi ou de la voiture.

Les trottinettes ne seraient que du simple greenwashing? En attendant, Hive promet une nouvelle flotte de 800 trotinettes à Bruxelles. Ce qui porterait leur nombre à 5000 environs.

Articles sponsorisés