Les iPhones représentent moins de 50% des revenus d’Apple mais c’est une bonne nouvelle

EPA

Il fut un temps où les iPhones remplissaient les caisses d’Apple. Mais au fil des années, le smartphone à la pomme s’est moins vendu, l’entreprise s’est diversifiée et finalement c’est plutôt une bonne nouvelle.

Pour la première fois depuis 2012, les iPhones représentent moins de 50% des revenus d’Apple. Et c’est une excellente nouvelle pour les investisseurs qui s’inquiétaient du marché complètement saturé des smartphones. Apple a donc réussi à se diversifier en proposant de nouveaux services comme Apple Pay ou Apple Music par exemple.

Mais par contre, les ventes de iPhones continuent de descendre: elles sont en baisse de 12% sur un an mais représentent tout de même 26 milliards de dollars pour la marque à la pomme.

Services et wearable

En plus des services, tous les petits accessoires, communément appelé wearable, très pratiques mais bien chers d’Apple se vendent très bien. On parle ici des AirPods ou Apple Watch qui représentent 5 milliards de dollars pour la firme américaine, une hausse de 50% sur un an. C’est tout simplement autant que ce que rapportent les iPods et les Macs.

Mais ce sont tout de même tous les services qui sont les plus rentables actuellement. Apple Pay, App Store, iTunes, Apple Music, iCloud progressent de 15 % et représentent maintenant 11,5 milliards de dollars.

Mais ce n’est pas fini car Apple compte bien se diversifier encore plus dans la seconde partie de l’année. Car tu le sais, Apple va bientôt lancer aux États-Unis sa carte de crédit, mais aussi et surtout son service de streaming Apple TV+! Il semble loin le temps où Apple n’était connue que pour ses smartphones.

Articles sponsorisés