Google veut te faire sortir avec Shoelace, son nouveau réseau social

Unsplash

Google lance Shoelace, un réseau social qui propose de rencontrer du monde “IRL” basé sur tes centres d’intérêt et les événements autour de chez toi. De quoi concurrencer la fonction “événements” de Facebook et se relever de l’échec Google plus?

Le plus gros échec en termes de réseau social sera pour toujours Google plus. On s’est longtemps demandé qui pouvait bien utiliser ce réseau social qu’Alphabet a tenté de nous refourguer, parfois de force. Une question à laquelle on n’aura sans doute jamais de réponse. Mis hors-service ce 2 avril dernier, il fallait s’attendre à ce que Google retente l’expérience avec un nouveau réseau social.

Entre Bumble et Bandsintown

Ce moment est enfin arrivé, avec Shoelace. Un réseau social à mi-chemin entre Bumble et Bandsintown ou Nextdoor, qui a pour ambition de permettre des rencontres entre personnes qui ont les mêmes centres d’intérêt (rencontres amicales ou romantiques). La particularité de cette application repose sur une curation humaine, avec vérifications au cas par cas plutôt que l’utilisation d’un algorithme.

Tout ceci est encore gérable, à un moment où on n’en est qu’à la phase test. En effet, l’application n’est pour l’instant disponible qu’à New York et il faut avoir reçu un code d’invitation pour y avoir accès. Elle est destinée aux “personnes qui ont récemment déménagé dans une nouvelle ville ou qui cherchent à rencontrer d’autres gens qui vivent près d’eux”.

Sur leur site officiel, on peut aussi avoir un aperçu de son fonctionnement: premièrement, Shoelace demande à l’utilisateur de sélectionner ses centres d’intérêt, qui peuvent aller des chiens aux livres en passant par le cinéma et le vin. Ensuite, des personnes avec un profil similaire te sont présentées. Chaque jour, Shoelace propose également des activités en lien avec les intérêts sélectionnés. Il est aussi possible d’organiser soi-même des activités.

Screenshot-Shoelace

Même si pour l’instant, elle n’est disponible que dans une ville, l’équipe Area 120, en charge des produits expérimentaux de Google, espère pouvoir l’étendre à tous les Etats-Unis.

Trouver des événements plus facilement?

Plus que le côté “social” et de rencontres, ce qui pourrait être vraiment intéressant avec cette application, c’est le côté “agenda culturel”. Même si Facebook propose quelquefois des événements intéressants, il peut s’avérer difficile de s’y retrouver dans la masse de propositions. Enfin, pour découvrir des soirées, activités ou sorties culturelles facilement, Shoelace pourrait présenter une réelle plus-value à ce niveau.

Reste à voir si le petit dernier de Google rencontrera assez de succès pour s’exporter à l’étranger.

Articles sponsorisés