Dans les prochains mois, Google va te demander si tu es d’accord pour qu’il enregistre tes conversations

Benjamin Dada - Unsplash

Les GAFA nous écoutent. Depuis que plusieurs enquêtes européennes et américaines ont été lancées contre les grandes entreprises de la Silicon Valley, l’ambiance est au sauvetage de leur image. Nouvelle étape: Google va te demander la permission avant d’écouter tes conversations dans les prochains mois.

Depuis quelques temps, on se rend bien compte que les GAFA ont la mauvaise habitude de récupérer des conversations et commandes vocales pour qu’elles soient analysées par des personnes physiques. Une habitude qui est mentionnée dans les conditions d’utilisation (pas toujours de manière totalement honnête) et qui vaut à Google, Amazon, Facebook et Apple de longues investigations par la justice américaine.

Pour sauver les pots cassés, Alphabet a mis sur pause le programme d’analyse de données audio récupérées par Ok Google. Prochainement, comme l’annonce un article de The Verge, il va cependant reprendre ses activités, avec un détail en plus: tu pourras choisir si, oui ou non, tu acceptes que quelqu’un, quelque part, puisse écouter tes commandes vocales et conversations audio.

Ok Google, arrête d’écouter mes conversations

Il faut dire que l’option a toujours été… une option. À tout moment, l’utilisateur pouvait “opt-out”. Mais bien sûr, Google n’était pas très clair sur ses intentions au moment de l’enregistrement. Le fait qu’un humain puisse entendre les commandes Ok Google a déplu à pas mal de personnes. Y compris la justice, des politiciens et ton oncle en dîner de famille qui “l’avait bien dit qu’ils t’espionnaient ces milliardaires corrompus avec ton face de bouc là”.

Pour atténuer les tensions (et calmer ton tonton), Google annonce donc qu’il sera, dans les prochains mois, re-demandé aux utilisateurs s’ils sont d’accord avec l’écoute des commandes. La firme va également permettre de réduire la sensibilité d’Ok Google pour éviter qu’il n’écoute des conversations qui ne lui sont pas destinées. À toi de choisir.

Le Voice & Audio Activity (VAA), du nom du programme de revue des enregistrements en question, mentionnera explicitement l’écoute humaine qui a lieu lors des commandes Ok Google. Aussi, ils devraient supprimer les enregistrements de leur base de données dès qu’ils ont quelques mois, afin de réduire leur base de données. Enfin, il devrait y avoir une “couche supplémentaire de filtres vis à vis de la vie privée”, aka tout un filtre pour choisir quelles conversations sont conservées ou non. Difficile de savoir comment ce filtre sera mis en place ou sa manière de fonctionner.

Si tu as un téléphone qui fonctionne avec un assistant vocal de la firme, on te conseille donc d’être attentif aux notifications qu’il t’enverra dans les prochains mois. Ce sera ta chance de choisir: être écouté ou ne pas être écouté. Telle est la question en 2019.

Articles sponsorisés