Facebook a bel et bien pu écouter tes conversations audio

(Photo by Justin Sullivan/Getty Images)

Si t’y croyais, tu pourras aujourd’hui dire que tu avais bel et bien raison: Facebook a écouté tes conversations messenger, comme le révèle Bloomberg.

C’est la team de Zuckerberg elle-même qui le dit: Facebook reconnait avoir écouté certaines conversations audio, avait une team externe qui s’occupait de les retranscrire, et n’a arrêté il n’y a qu’une semaine. Une décision sans doute en réaction aux révélations qui entourent Google, Amazon et Apple. Les GAFA ont tous des oreilles baladeuses.

Conversations messenger

Sauf que là où ça change, c’est qu’avec le trois premiers, il s’agissait d’écoute des commandes Siri, Ok Google ou Alexa. Zuckerberg a mis la barre un peu plus haute: si tu as donné accès à ton microphone à l’application Facebook-Messenger (le jour où, par exemple, tu as décidé d’envoyer un message audio par flemme d’écrire), tu as alors donné accès à tes conversations.

On ne sait pas trop ce que Facebook a pu faire de ces enregistrements. Ceux chargés de la transcriptions (des entreprises externes à Facebook) ont déclaré avoir eu des doutes sur les tenants éthiques de leur travail. Ils ne connaissaient pas la source de ces audios. La raison qu’a donnée Facebook est d’avoir voulu vérifier si l’IA de messenger interprétait bien les messages envoyés.

Pas noté précisément dans les conditions d’utilisation

La journaliste Sarah Frier de Bloomberg, qui a révélé l’affaire ce mardi 13 août, a pointé que Facebook, à aucun moment, n’expliquait qu’il allait écouter les conversations audio et les retranscrire dans ses conditions d’utilisation. Ou du moins pas précisément: “Si on regarde les conditions d’utilisation des données de Facebook, on ne voit rien à propos de l’audio. Elles déclarent qu’ils vont regarder les communications, essayer de les rendre meilleures, essayer de donner le bon fil d’actualité, les bonnes publicités, mais à aucun moment elles ne disent qu’ils vont retranscrire de l’audio.”

L’entreprise, qui vient de recevoir une amende de 5 milliards de dollars de la Federal Trade Commission des États-Unis après une enquête sur ses pratiques en matière de protection des renseignements personnels, a bien réussi à camoufler toute cette affaire.

Zuckerberg avait nié

Devant le Congrès américain, Zuckerberg a tout de même affirmé que les accusations d’écoute n’étaient qu’une “théorie du complot”. Il avait cependant reconnu enregistrer les vidéos réalisées avec son application, dans le but de vérifier si elles avaient bel et bien de l’audio, pour rendre le service meilleur.

Marc Zuckerberg, la poker face légendaire

Aujourd’hui, Facebook a mis “sur pause” la pratique. Donc ne pas l’avoir arrêtée totalement. L’une des entreprises chargées de retranscrire, TaskUs, l’a confirmé à Bloomberg. Encore combien de temps avant qu’ils s’y remettent? Aucune idée, mais en attendant tu peux utiliser Telegram pour envoyer tes messages audios (rappel que Whatsapp est lui aussi détenu par Facebook), ou une autre application cryptée. Sauf si ça ne te dérange pas qu’un peï du fin fond de la Silicon Valley ait l’occasion d’entendre tes discussions.

Articles sponsorisés