Aqababe, le blogueur qui fait trembler les stars migre sur Telegram

Aqababe, le blogueur qui fait trembler les stars migre sur Telegram

“Meilleur que TMZ”, Aqababe est bien connu des starlettes de la télé-réalité. Passant son temps à balancer des scoops, souvent avérés, le blogueur a dû faire ses valises sur Telegram. Car, s’il est toujours présent sur Twitter, le jeune homme s’est fait éjecter de Snapchat, de YouTube et maintenant d’Instagram.

Le Jeremstar Gate, c’est lui, les accusations de violences conjugales contre Niska sur Aya Nakamura, c’est lui, la confirmation de la grossesse de Nabila, c’est encore lui. Celui qui se présente comme un “jeune rebeu colérique mais talentueux” est un chasseur de scoops.

Et pour le suivre depuis plusieurs années, il tape souvent dans le mille. L’anonyme rend la vie dure aux stars du petit écran, principalement, de la chanson, parfois. Des petites histoires de la télé-réalité aux plus gros scandales.

Dépression

Mais le jeune homme y laisse aussi pas mal d’énergie. Début mars, quand son compte Instagram était toujours actif, Aqababe s’est confié sur sa dépression: “Oui, il est vrai que j’ai fait deux tentatives de suicide en 48h à coup de xanax 0,5 et theralene. Le jour du 22 février, on a du me défibriller (sic), car j’ai fait un arrêt cardiaque suite à une surdose dans le sang. Puis direct, dès ma sortie de l’hôpital, j’ai racheté du xanax et du theralene, j’ai pris le train et j’ai refait une tentative de suicide.”

Ce n’est pas dû à “la pression médiatique” entourant le blogueur selon lui, mais à “une accumulation de problèmes personnels, des angoisses, de l’anxiété et beaucoup d’incompréhension (…). Je dors très peu pour toujours régaler ma communauté (…). Aqababe n’est qu’un personnage. Je ne suis pas un mec méchant, je cherche juste à sortir les meilleures informations.”

Renaissance

Des déboires que vivent aussi ses victimes. Jeremstar, véritable icône chez les jeunes Snapchatteurs, s’est récemment confié au Parisien après les accusations de pédophilie à son encontre. “Détruit”, il vient d’écrire un bouquin pour s’expliquer et rendre les coups. Rappelons qu’il n’a pas encore été auditionné dans cette affaire, ni inculpé de quoi que ce soit. Jérémy Gisclon, de son vrai nom, a également porté plainte contre Aqababe, dont la page YouTube a elle été fermée.

De quoi permettre à Aqababe de rebondir, sûr de son fait. Absent des réseaux sociaux durant quelques semaines, le blogueur a fait son retour sur Twitter (@stonesht), avant d’ouvrir ce lundi un compte Telegram, application sécurisée de type WhatsApp.

Ça balance des nudes, les coulisses de soirées privées, des sons inédits de Damso ou de PNL… et des scoops. Si Aqababe doit être le blogueur le plus détesté de France, il est, sans aucun doute, l’un des plus talentueux pour se construire une communauté et dénicher des infos.

Articles sponsorisés