Comment faire plus de matchs sur Tinder? L’application révèle le fonctionnement de son algorithme

Comment faire plus de matchs sur Tinder? L’application révèle le fonctionnement de son algorithme

Pour multiplier les matchs sur Tinder, il faut compter sur un profil attrayant et de belles photos mais pas que! Il faut aussi compter sur l’algorithme de Tinder pour te mettre en relation avec les personnes idéales. Récemment, l’application de rencontre a expliqué comment fonctionnait ce mystérieux algorithme. 

Pour savoir qui a des chances de “matcher” sur Tinder, l’application utilisait jadis un algorithme baptisé “score de désirabilité” pour déterminer quels utilisateurs pourraient éventuellement s’apprécier. Cet algorithme fait désormais partie du passé et l’application en utilise désormais de nouveaux, un peu plus complexes et performants. Tinder a d’ailleurs décidé d’expliquer comment ils fonctionnent.

Les tombeurs et les tombeuses ensemble

Avec le “score de désirabilité”, chaque utilisateur possédait un certain score sur l’application. Autrement dit, plus un utilisateur reçoit de likes et réalise des matchs, plus son score augmente. L’application proposait ainsi aux utilisateurs de rencontrer des personnes qui avaient des scores similaires. En d’autres termes, si tu n’avais aucun match tu n’avais aucune chance de tomber sur une personne très prisée sur l’application.

Cette époque est désormais révolue. Maintenant, tout fonctionne selon l’activité des utilisateurs sur l’application. Ainsi, l’algorithme tente de faire matcher des personnes qui sont actives en même temps sur l’application: “On veut que vous parliez et que vous vous rencontriez dans la vraie vie”, justifie Tinder. Cette activité simultanée est donc la partie la plus importante de l’algorithme mais d’autres critères entrent évidemment en compte comme la localisation géographique, l’âge et le genre de l’utilisateur.

Des critères non utilisés

Par souci de transparence, Tinder liste également les critères qui ne rentrent pas en ligne de compte au pour faire matcher deux célibataires. On peut par exemple citer la couleur de peau et le salaire. Tinder assure à ce propos que l’algorithme a été conçu pour être ouvert et non stéréotypé. L’application se vante d’ailleurs d’être à l’origine de milliers de mariage “interraciaux” aux États-Unis où l’on tient a jour tout un tas de statistiques ethniques.

De cette manière, Tinder se distingue d’autres applications du même genre, mais qui ne sont destinées qu’à des communautés bien précises. Ce genre d’applications sont d’ailleurs souvent pointées du doigt pour encourager ce qu’on appelle l’endogamie sociale, c’est-à-dire sortir uniquement avec des personnes du même milieu ou qui nous ressemblent.

Enfin, terminons par préciser qu’il existe un moyen de contourner ces algorithmes: payer pour obtenir la version “Plus” ou “Gold”. Car avec cette formule, votre profil sera mieux mis en avant parmi les millions d’utilisateurs de l’application.

Articles sponsorisés