Left Right
scrollTop top

Chaque année, YouTube verse 10 milliards de dollars aux créateurs de contenu


© © Le programme d’affiliation de YouTube compte désormais deux millions de producteurs. – Sopa Images/Sipa USA

En cours des trois dernières années, YouTube a versé pas moins de 30 milliards de dollars à ses créateurs de contenu. C’est en tout cas ce qu’a déclaré Neal Mohan, directeur des productions chez YouTube. Il précise que le programme partenaire de la plateforme compte désormais plus de deux millions de créateurs actifs par mois.

Avec ces chiffres impressionnants, YouTube veut souligner son statut d’incontournable dans l’économie de la production de contenu sur Internet. D’ailleurs, YouTube est le deuxième site web le plus visité du monde avec 23 milliards de visites mensuelles.

Absence de réglementation

Ces dernières années, les sociétés derrière les réseaux sociaux ont versé énormément d’argent aux créateurs de contenu. Neal Mohan affirme que YouTube a pris ses dispositions pour s’assurer une croissance continue.

Il y a près de quinze ans, YouTube a décidé de partager une partie de ses revenus publicitaires avec les producteurs qui ont fourni du contenu à la plateforme. Seulement voila, cela a finalement abouti à un système présentant de graves manquements de réglementation.

Toute cette structure a menacé de s’effondrer lorsque les annonceurs ont boycotté YouTube il y a quelques années parce que leurs publicités apparaissaient sur des vidéos proposant du contenu jugé inapproprié.

YouTube a donc du s’adapter en se concentrant sur les chaînes rassemblant un maximum de spectateurs sur du contenu qui respectait les consignes fixées par les annonceurs. Aujourd’hui, une nouvelle croissance est lancée bien qu’elle n’atteigne pas les niveaux précédemment atteints. Mais tout de même, YouTube affirme que le nombre de chaînes inscrits au programme partenaire a doublé au cours de l’année écoulée.

Aujourd’hui, on estime que la proportion de contenus inappropriés sur YouTube serait compris entre 0,16% et 0,18%. Cela prouve deux choses: que YouTube a affiné son algorithmes mais également que la plateforme a agit de manière plus agressive pour supprimer les vidéos répréhensibles.

Millionnaires

« Les principaux rivaux comme Facebook, TikTok et Spotify ont tous essayé d’éloigner les producteurs de YouTube avec toutes sortes de paiements, offres et autres avantages », explique le magazine Advertising Age. « Cependant, aucun progrès significatif n’a pu être signalé jusqu’à présent. Facebook a même promis de ne pas facturer de commissions pendant au moins un an et demi. » 

YouTube prend généralement une commission de 45% sur la vente des publicités accompagnant les vidéos produites. Selon Mohan, il n’est pas prévu de changer ces tarifs. « Lorsque nous parlons aux producteurs, il s’agit toujours d’augmenter le package globa », explique-t-il. « Une part dans un paquet de 10 $ est toujours mieux qu’une part de 1 $. » En tout cas, ce système de partenariat a déjà permis à pas mal de créateurs de devenir millionnaire comme Jenna Marbles, JuegaGerman, RezendeEvil en Mr. Beast pour ne citer qu’eux.

Et pour lutter contre les nouveaux concurrents comme TikTok, YouTube a réagi très vite. La plateforme a ainsi décidé de récompenser les créateurs qui parviennent à créer du contenu viral via le format YouTube Short qui ressemble d’ailleurs beaucoup à ce que l’on voit sur TikTok. Pour récompenser ses partenaires, YouTube a débloqué 100 millions de dollars de fonds.

Lire aussi:


Ces articles pourraient aussi vous intéresser…