Ça va trop loin: Belviva demande au dictionnaire américain de changer “French Fries” en “Belgian Fries”

EPA

Décidément, Belviva est prête à tout pour redonner ses lettres de noblesses à la Belgique. Après avoir changé son nom de Lutosa en Belviva, la marque a lancé une pétition pour faire changer les “French Fries” en “Belgian Fries”.

Début juillet, on t’expliquait que la marque de frites Belviva avait lancé une pétition pour transformer l’appellation “French Fries” en “Belgian Fries” pour rendre à César ce qui lui appartient: les frites. Plus d’un mois plus tard, l’heure est au bilan: 18.200 personnes (sans doute exclusivement des Belges) ont signé la pétition en ligne. Cela représente 1 Belge sur 600.

Pour l’instant, ce n’est qu’un succès d’estime, il faut que cette mobilisation se traduise réellement en acte. C’est pourquoi Belviva lance désormais un appel “officiel” à l’Oncle Sam. La marque compte bien utiliser sa pétition pour obtenir gain de cause: que l’expression “French Fries” soit remplacée par “Belgian Fries” dans les dictionnaires américains.

Les Bad Boys sont dans le coup

Alors, Belviva a transmis une lettre ouverte à Merriam-Webster, l’équivalent du Larousse chez nous. On peut y lire ceci: “Même s’il n’y a pas unanimité sur la véritable origine du plat, il n’existe pas d’autre pays dans le monde où les frites sont aussi populaires et font partie intégrante de la culture. Chaque petit village belge a au moins une friterie. Les frites sont notre plat national et font partie de nos petits et grands moments de notre vie.”

Et pour donner plus de poids à ses propos, Belviva s’est attaché les services d’Adil El Arbi et Bilall Fallah, les deux réalisateurs flamands qui ont réalisé le très bon film Black sorti en 2015. Actuellement en tournage aux États-Unis pour la suite du cultissime Bad Boys, les deux compères ont tourné une vidéo très sommaire où ils défendent, en anglais, la cause, tout en s’envoyant quelques frites dans l’gosier. La Belgique tente son va-tout.

Frites françaises

Mais comme le dit si bien Belviva, l’origine des frites ne fait pas l’unanimité chez les historiens. D’ailleurs, il est maintenant établi que les premières frites ont été cuites en France, pas en Belgique. Mais il est vrai que nous les avons sublimées au fil des années en pratiquant la double cuisson.

Donc maintenant, Merriam-Webster est face au plus gros dilemme de son existence: écouter la voix de presque 20.000 belges ou se référer à l’histoire. Le combat continue !

Articles sponsorisés