Bon plan pour ton prochain citytrip: le train de nuit, écologique et économique

Isopix

Les trains de nuit reprennent du service en Belgique. Le premier partira ce lundi pour se rendre à Vienne et Innsbruck en Autriche. Une alternative écologique à l’avion pour ton prochain city-trip. Et finalement, tout aussi bon marché.

La lutte contre le changement climatique, ça passe en partie par un changement dans nos habitudes. Et notamment dans notre manière de voyager. Partir en avion est devenu un réflexe pour beaucoup d’entre nous, même si la honte nous envahit à chaque fois qu’on entre dans l’appareil. En même temps, trouver des vacances plus écologiques était un parcours du combattant. Il faut soit ne pas partir trop loin, soit galérer pendant plus de 24 heures en changeant 50 fois de train pour arriver à destination ou alors ne pas partir du tout. Heureusement, une alternative vient de refaire son apparition: le train de nuit. Après 16 ans d’absence, il reprend du service en Belgique à partir de ce lundi 20 janvier.

5 fois moins de CO2

Tous les écologistes vous le diront: la grande qualité des trains de nuit, c’est sa faible empreinte écologique. Les trains produisent 5 fois moins de CO2 par voyageur que les avions. Pour le parti écolo, il faudrait beaucoup plus de trains de nuit, afin de remplacer les vols qui font moins de 500 kilomètres. Aller en Espagne, en Italie ou au Danemark en train réduirait de manière conséquente les émissions de CO2. Pour montrer l’exemple, Sarah Schlitz, députée écolo à la chambre, était présente lors de l’arrivée du premier train de nuit qui reliait Vienne à Bruxelles. Ce soir, elle testera elle-même le voyage jusque la capitale autrichienne.

Un voyage écologique, mais à quel prix?

Les tickets pour le ‘night jet’, le train de nuit qui va jusque Vienne, compte 59 euros pour une place assise, 64 euros pour un lit couchette et 219 euros pour une cabine privative. Comparé à un vol à 35 euros qui ne durera que 4 heures, c’est sûr, tu peux trouver ça cher. Mais en réalité, si tu ajoutes tous les frais annexes au vol comme la navette entre l’aéroport et le centre-ville, tu arrives à un prix assez similaire. Et comme tu dors directement dans le train, tu économises une nuit d’hôtel et le matin, tu arrives en pleine forme dans le centre-ville. Finis les vols inconfortables, qui t’empêchent de te reposer et qui te débarquent épuisé·e, incapable de commencer à profiter pleinement de tes vacances.

Par contre, tout comme pour les avions, Pense à réserver bien à l’avance pour avoir les meilleurs prix, ou tout simplement pour être sûr d’avoir une place. Le train qui part ce lundi est déjà complet depuis plus de deux semaines.

Pour promouvoir le train de nuit, la députée écolo Sarah Schlitz souhaiterait aussi faire diminuer le prix des tickets. Comment? D’une part, en allégeant les frais de réseaux. Pour circuler sur le réseau belge, les trains doivent payer une redevance. Ces frais se répercutent évidemment sur le prix du voyage. D’autre part, en taxant un peu plus les avions sur leur empreinte carbone.

Pas de trains pendant les vacances d’été

La compagnie autrichienne OBB n’a pas prévu de train entre Bruxelles et Vienne pour juillet et août. La raison possible: la ligne a été mise en place pour que les travailleurs de l’Union Européenne ait une alternative écologique pour se rendre à Bruxelles. Mais ils sont moins à travailler en juillet et août, les trains ne seraient donc pas rentables. Tu vas devoir donc prévoir ton citytrip pendant l’année scolaire. Sauf si le parti Ecolo réussit à faire changer d’avis la compagnie. La députée Sarah Schlitz compte demander dans trois mois une évaluation des passagers du ‘Night Jet’. On pourra ainsi voir si ce sont principalement des travailleurs ou si les touristes sont aussi présents en grand nombre. Selon elle, ce serait vraiment dommage de ne pas en profiter durant l’été.

Mais pour qu’ils soient privilégiés par les touristes, les trains doivent se montrer compétitif. Financièrement, ils le sont. Mais la population les oublie souvent. Pour Sarah Schlitz, il faudrait créer un comparateur de trajets au niveau européen pour que train et avion soient sur le même pied d’égalité. Ainsi les temps de trajet et le coût du voyage, navette pour l’aéroport comprise, seraient disponibles directement sur une seule page internet.

La convivialité des trains

‘Etre dans le train, c’est déjà être en vacances’, s’enthousiasme la député écolo Sarah Schlitz. Selon elle, le train est beaucoup plus convivial que l’avion. Pas de contrôle, pas de stress avec les bagages. Il suffit d’arriver sur le quai 5 minutes avant l’heure d’embarquement et de monter dans le train. Le temps de trajet entre Bruxelles et Vienne permet de souper et puis de se coucher pour faire une nuit complète. C’est d’ailleurs ce que compte faire la députée afin d’arriver en forme dans la capitale autrichienne.

Les trains pour Vienne partent de Bruxelles tous les lundis et les jeudis soirs. Les retours se font quant à eux les dimanches et les mercredis.

Articles sponsorisés