Bart De Wever (N-VA) ne soutient pas la grève pour le climat ce jeudi à Anvers

Bart De Wever (N-VA) ne soutient pas la grève pour le climat ce jeudi à Anvers

Ce jeudi, les étudiants vont manifester pour la huitième semaine consécutive en faveur d’une autre politique climatique. Ils ont cette fois choisi Anvers, la ville de Bart De Wever. Le bourgmestre ne recevra toutefois pas les figures de la marche.

« Ce n’est pas parce que la puberté manifeste que les réponses doivent être pubères »: Bart De Wever ne change pas de stratégie et estime que « c’est aux politiques de répondre avec maturité aux protestations des jeunes et non pas de les suivre. »

C’est pourquoi, contrairement au bourgmestre de Louvain la semaine dernière, il ne rencontrera pas Anuna De Wever, pas plus que Greta Thunberg, qui est aussi attendue ce jeudi. Elles devraient accompagner quelque 2.500 étudiants dans les rues anversoises pour une 8e grève pour le climat.

Ecoréalisme

Le président de la N-VA n’a toutefois pas exclu une entrevue sans les caméras, ce dont se réjouit Anuna: « Chouette, nous tendons la main depuis le début à Bart De Wever. Et cette main est toujours tendue. Mais qu’il nous tienne au courant de quand nous pouvons venir. »

Le bourgmestre d’Anvers estime toujours qu’il faut faire preuve « d’écoréalisme » et ne veut pas tomber dans le piège « des prédictions apocalyptiques » des écologistes. Pour lui, il faut faire confiance au progrès humain, dont les nouvelles technologies permettront d’inverser la tendance.

Au-delà de la N-VA, de plus en plus de voix s’élèvent au nord du pays, estimant que le message est passé et qu’il est temps pour les élèves d’arrêter de sécher les cours. La présence de Greta Thunberg à Anvers ce jeudi montre qu’ils ne sont toutefois pas prêts à lâcher le morceau. Ils comptent bel et bien mettre la pression jusqu’aux prochaines élections de mai prochain.

Déception à Namur

Aussi, des élèves ont rencontré plusieurs figures de chaque parti ce mercredi dans un auditoire de l’Université de Namur.

Et ils sont visiblement repartis déçus: « C’était vraiment un débat politique, c’était presque un règlement de compte entre présidents de partis. On leur pose des questions, ils filoutent et au final on n’a pas eu de réponse », a déclaré un étudiant à la RTBF à la sortie d’un débat qui aura duré deux heures.

Greta Thunberg Instagram.

Articles sponsorisés