Avec Stadia, Google veut faire passer les jeux vidéo dans une autre dimension

Avec Stadia, Google veut faire passer les jeux vidéo dans une autre dimension

Façon Keynote, Google a annoncé hier l’arrivée de son service de streaming du jeu vidéo. Une plateforme qui doit rendre obsolète les consoles de salon. Un “cloud” qui ne nécessite qu’une manette et un écran. Mais quelques questions subsistent.

Alors que Microsoft et Sony s’affairent à leur console de prochaine génération, Google a pris une autre voie. Celle du service des jeux vidéo en streaming. Son nom? Stadia. À l’aide d’un simple support (tablette, smartphone, télévision) et d’une manette, le géant de la tech promet “un accès instantané à un jeu”, y compris des jeux très sophistiqués graphiquement.

Cela passera par exemple par une collaboration avec Ubisoft qui proposera sa franchise Assassin’s Creed et dont le jeu devrait être de même qualité que sur console. Les autres jeux développés à l’occasion de la présentation étaient Doom Eternal, Rime, Final Fantasy XV ou encore Tomb Raider. Les éditeurs qui ne sont pas liés contractuellement à Sony et Microsoft devraient suivre. On pense à Activision, Bethesda ou Electronic Arts. De quoi remplir un joli catalogue.

Google

Une manette connectée

Pourquoi s’embêter avec une machine encombrante quand une simple manette suffit? C’est le pari de Google. La manette, justement, est plus grande qu’on ne le pensait. À première vue, elle a l’air nette et assez stylée. The Verge a pu l’avoir en main. La texture et les lignes font directement penser aux contrôleurs de la Xbox One S mais avec les boutons d’une DualShock de Sony. On retrouve aussi un port USB et une entrée jack en plus d’un bouton pour démarrer Google Assistant et d’un autre pour faire des captures d’écran.

La manette se connecte directement auprès des centres de données de Google via le WiFi. Pas de connexion via ta TV, donc pas besoin de TV de nouvelle génération, tout se fait en ligne directement. Il suffira d’installer un simple logiciel pour faire le lien.

Google

Les questions sans réponse

Reste que Google n’a pas tout lâché hier. On ne sait pas précisément quand sera lancé le service de streaming, ni sous quelle forme, ni son prix. Une formule d’abonnement façon Netflix? Possible. Aucun indice n’a filtré. Pas plus que le prix de la manette d’ailleurs.

L’autre grande question, c’est son fonctionnement: comment Google va-t-il pouvoir faire jouer des millions de personnes sans support? Via ses puissants data centers, mais il faudra aussi disposer d’une bande passante suffisante que pour afficher la meilleure qualité possible des jeux. Une connexion haut débit sera indispensable, mais pas très haut débit. On ne sait toutefois pas précisément la bande passante nécessaire.

Seule certitude, Stadia sera dispo en 2019.

Articles sponsorisés