10 choses à faire dans les 10 villes les plus agréables au monde

Unsplash - Osaka

Voyage comme un.e local.e dans les 10 villes les plus agréables au monde d’après The Economist.

Le nouveau classement de The Economist, qui répertorie les villes les plus agréables au monde, vient de sortir. Difficile parfois de choisir où partir en city trip (ou même t’expatrier): ce classement devrait te donner un coup de pouce. Pour t’aiguiller un peu plus, on te parle de la meilleure activité à faire dans chaque ville, d’après les locaux. Si tu ne le connais pas encore, c’est la magie du site likealocal, qui répertorie les conseils des locaux vis à vis de leur propre ville.

10. Visiter la Semaphore Beach à Adelaide en Australie

(Amer Ghazzal / Barcroft Media / Barcroft Media via Getty Images)

La Semaphore Beach est un bijou de nature et propose des activités tout au long de l’année. Tu peux traîner à la foire qui a lieu chaque été ou admirer le concours de cerfs-volants qui réalise l’exploit de faire voler des baleines. L’ambiance promet de te faire retourner dans les années 70, quand tout le monde se baladait en roller sur la jetée, une crème glacée à la main. Enfin, on croit. Adelaide est une ville balnéaire, capitale de l’Australie Méridionale.

9. Faire de l’Urbex à Copenhagen, Danemark

Unsplash – Vue dans le quartier Holmen, à Copenhague

Dans le quartier de Holmen à Copenhague, la vie se réveille. Depuis quelques années, de nouvelles initiatives naissent et une culture underground se construit. En t’y baladant, tu auras l’occasion de trouver un gigantesque marché couvert en mode brocante, mais aussi de récupérer un vélo pour “explorer les entrepôts et chantiers navaux abandonnés avant de se diriger vers le nouvel opéra construit à la baie.”

8. Visiter l’Université de Tokyo au Japon le temps d’une journée

Le Hongo Campus, comme en parle Kazue, experte locale, est le berceau de “plusieurs légendes historiques”. On peut faire un tour de l’auditoire Yasuda, où les mouvements étudiants sont nés dans les années 60 au Japon. Les images nous donnent l’impression d’un Poudlard japonais, avec son histoire forte et sa nature luxuriante. L’occasion de découvrir le campus à la japonaise.

7. Se balader dans la “Mecque du street-art” à Toronto au Canada

Dans la Rush Lane et la Graffiti Alley, Toronto offre certaines des plus belles oeuvres de street art qu’on puisse voir. “Dans ce corridor, le graffiti n’est pas seulement accepté, mais encouragé”, rajoute Mackenzie, habitant de Toronto. Les meilleurs graffeurs de la ville canadienne s’y sont rendus pour laisser leur marque, et il n’y a pas un centimètre de mur sans peinture.

6. Randonner et sauter d’une falaise à Vancouver, Canada

Si tu te retrouves dans le Nord de Vancouver, c’est l’occasion de te balader d’explorer la forêt canadienne dans tous ses recoins. Les habitants de Vancouver sont friands de randonnée entre les arbres et un saut depuis une falaise pour tomber dans un lac est une manière parfaite de clôturer une journée de sueur accumulée. La manière idéale de passer une après midi d’été, d’après Samantha.

5. Découvre la ville suspendue de Calgary, Canada

Le Canada n’est décidément pas en reste dans ce classement. Soucis: il fait froid au Canada. Si Montréal remédie au problème avec une cité souterraine, Calgary a fait le choix de s’élever avec 16 kilomètres de couloirs suspendus qui permettent de traverser le centre de la ville. Mona, locale, recommande également de regarder le film “WayDownTown”, où les personnages tentent de survivre le plus longtemps possible dans ces couloirs urbains.

4. S’aventurer à Tobita Shinchi, le quartier Yakuza d’Osaka, au Japon

Dans cette quatrième ville la plus agréable, on ne te garantit pas que ce soit le lieu le plus agréable. Cette fois, on trouve nos infos sur le site En Passant Par Le Japon. Quartier historiquement pauvre d’Osaka, Tobita Shinchi est bourré de maisons de passe, de Yakuzas et est rarement visité par la police. Il est interdit d’y prendre des photos mais si tu veux en apprendre plus sur l’histoire de la mafia japonaise, c’est là que ça se passe.

3. Découvrir Brett Whiteley, l’artiste le plus emblématique de Sydney, Australie

“Brett Whiteley est un trésor national, mais il suffit de voir son travail pour comprendre qu’il vient de Sydney.”, nous raconte Toby, Guru Local. La galerie Brett Whiteley Studio est devenu l’un des chefs-lieux de l’art contemporain australien, avec comme figure de proue ce peintre emblématique de Sydney. Ce studio, c’est là où il a passé ses dernières années et promet une expérience immersive dans l’univers déjanté et troublant du peintre.

2. Faire un tour du monde culinaire à Melbourne, Australie

L’Australie n’est clairement pas en reste, à l’image du Canada. Le mercredi soir, au Queen Victoria Market, c’est l’occasion de satisfaire toutes ses faims avec des stands artisanaux qui proposent de la street food venue des quatre coins du monde. “Il n’y a pas de meilleur endroit pour assister au Melbourne multiculturel (…) avec des goûts qui passent par la Mauritanie, le Mexique, l’Ethiopie, l’Espagne, l’Italie et la France.”, rajoute Leah, experte locale.

1. Boire un café traditionnel en pleine nuit à Vienne, en Autriche

Retour en Europe pour le premier du classement, à même pas deux heures de Bruxelles. On ne va pas s’épancher sur l’héritage historique et culturel de Vienne, qui n’est plus à prouver. Si tu veux vivre une vraie expérience locale, sans touristes, rends toi du côté de Alt Wien, un café qui s’est installé en 1936 et a vu nombre d’événements majeurs se dérouler devant ses portes.

“La pièce est pleine de fumée et de conversations, les serveurs offrent la meilleure impolitesse viennoise (on appelle ça leur charme) et c’est souvent vu comme un chic délabré.”, conte Michael. Il est aussi ouvert jusqu’à 2 heures du matin, et offre nourriture et cafés. Parfait pour un petit stop avant de te replonger dans la nuit autrichienne.

Articles sponsorisés