Left Right
scrollTop top

Voici le triste bilan de toutes les catastrophe naturelles de 2020


© Les inondations ont particulièrement touché l’Asie cette année. (Sopa Images/Sipa USA)

Cette année encore, malgré la pandémie, les conditions climatiques extrêmes ont causé des dégâts particulièrement importants dans le monde. Ces catastrophes météorologiques ont coûté la vie à des milliers de personnes, mais elles ont également causé d’énormes dégâts matériels. Le coût des dix plus gros évènements a atteint un nouveau niveau record, annonce un rapport de l’organisation caritative britannique Christian Aid.

Christian Aid note que chacune des catastrophes figurant sur la liste a provoqué des dommages pour un coût d’au moins 1,5 milliard de dollars. Un seul évènement a coûté à lui seul un peu moins de 5 milliards. Cumulées, les dix plus grosses catastrophes naturelles ont causé des dégâts pour près de 150 milliards de dollars entre janvier et novembre 2020.

Asie

Six des pires évènements météorologiques de cette année ont eu lieu en Asie. Les inondations en Chine et en Inde ont causé plus de 40 milliards de dollars de dégâts. Aux États-Unis, les ouragans et les incendies de forêt ont entrainé une perte d’environ 60 milliards de dollars.

‘Cette année, l’accent mondial était principalement mis sur la lutte contre le Covid-19, mais dans le même temps, des millions de personnes ont été confrontées à des évènements météorologiques extrêmes’, souligne le chef de la recherche Kat Kramer.

‘En Asie, il y a eu une saison de mousson exceptionnellement pluvieuse avec des tempêtes provoquant de nombreux dommages. De graves inondations ont coûté la vie à plus de 2 000 habitants en Inde, tandis que des millions d’autres personnes ont été chassées de leurs maisons. La Chine a subi des conséquences financières encore plus importantes (32 milliards de dollars) que l’Inde suite aux inondations entre juin et octobre. Mais les pertes humaines ont été beaucoup moins importantes.’

Réchauffement des océans

‘En outre, l’Asie a également été frappée par un certain nombre de tempêtes particulièrement violentes, qui ont causé d’énormes dégâts en peu de temps’, indique le rapport. ‘Le cyclone Amphan, qui a frappé la baie du Bengale en mai, a causé des dégâts estimés à 13 milliards de dollars en quelques jours seulement.’

Pour Roxy Mathew Koll, climatologue à l’Institut indien de météorologie tropicale, tout cela est lié aux températures records des eaux en mer d’Oman et dans le golfe du Bengale. ‘On pourrait citer ici les vagues de chaleur marines qui auraient pu conduire à l’intensification rapide des cyclones Amphan et Nisarga’, précise-t-il. ‘Amphan a été l’un des cyclones les plus puissants jamais enregistrés dans le golfe du Bengale pendant cette saison de l’année.’

‘L’Afrique a également été victime d’évènements extrêmes’, affirme Kat Kramer. ‘D’énormes essaims de criquets ont détruit d’immenses zones agricoles et dévoré d’autres végétaux. Les dommages sont estimés à 8,5 milliards de dollars.’


Ces articles pourraient aussi vous intéresser…


Corona Virus Update

  • World
  • Number of
    infections
  • Number of
    deaths
  • Belgium
  • Number of
    infections
    696.642
  • Number of
    deaths
    20.879