Left Right
scrollTop top

Voici IRL, le réseau social dédié à la génération Z qui compte réinventer Facebook


© Daria Nepriakhina / Unsplash

Pour la génération Z, c’est-à-dire les jeunes nés après 1995, Facebook est un réseau social dépassé. Peu d’adolescents s’y inscrivent. Ils privilégient Instagram, TikTok ou encore SnapChat. Toutefois, certaines fonctionnalités bien pratiques de Facebook manquent. Une application a décidé de les rassembler dans un nouveau réseau social. Et ça marche.

IRL est l’abréviation du net de ‘in real life’, qui signifie ‘dans la vie réelle’. Et c’est le nom de ce nouveau réseau social, qui n’a pourtant rien créé de nouveau. L’application se base sur deux concepts de Facebook qui existe depuis plus de 15 ans : les groupes et les événements.

Aussi surprenant soit-il, ces fonctionnalités ne sont pas réellement exploitées par les réseaux sociaux qui touchent plus directement les jeunes. N’étant plus sur Facebook, ils n’ont donc pas la possibilité de créer des groupes avec des camarades de classe ou avec des amis – à l’exception peut-être sur Discord– ou de créer des événements.

Prêt pour le déconfinement

IRL s’est développé pendant les mois de confinement. Et maintenant que les règles sanitaires s’assouplissent, l’application lance l’offensive et son succès est assez impressionnant. Le réseau social compte 12 millions d’inscrits pour l’instant. Ce n’est rien par rapport au mastodonte du groupe Facebook. Mais quand on sait que l’application ne fait aucune publicité, que ce soit en ligne ou à la télévision, c’est déjà impressionnant.

L’application décolle surtout aux États-Unis, mais elle est également disponible – en anglais – pour l’Europe, sur iOS et sur Android. Et le refrain est bien connu: tout ce qui se passe chez l’oncle Sam au niveau technologique prend toujours un certain temps pour arriver chez nous, mais y aboutit toujours. Une étude du site français Diplomeo a interrogé les jeunes entre 16 et 25 ans sur leur utilisation des réseaux sociaux. Seuls 54% d’entre eux ont indiqué utiliser Facebook. Ils étaient 93% il y a 4 ans.

Groupes et événements

Le concept d’IRL est assez simple : tu rejoins des groupes – privés ou publics, tu peux avoir des conversations avec les membres dans une messagerie et, surtout, tu prends part à des événements. Le calendrier est vraiment au cœur de l’application. Le but du réseau social est de vous permettre de participer à une foule d’événements avec tes amis ou avec des inconnus qui partagent les mêmes passions que toi.

Tu peux, par exemple, créer un groupe privé avec des amis qui veulent se motiver à faire du sport. Dans cette optique, lorsque tu décides d’aller faire un jogging, tu le notes sur l’application et tu proposes ainsi à des amis de te rejoindre. Autre exemple : tu aimes particulièrement bien un jeu vidéo et IRL te permet d’être tenu au courant des événements créés par les développeurs ou – si c’est un multiplayer – de lancer une partie à plusieurs.

Les entreprises ont donc également un intérêt à s’inscrire sur IRL, surtout si elles ont comme public cible la jeune génération. Elles peuvent ainsi également proposer des événements publics, tout comme elles le font déjà sur Facebook.

Pourquoi ne pas aller sur Facebook ?

Les adultes des générations Y ou les boomers pourront trouver IRL totalement inutile puisque Facebook existe déjà. Ils se demanderont légitimement pourquoi ils ne vont simplement pas sur Facebook comme tout le monde.

C’est tout simplement parce que la plateforme de Zuckerberg est considérée comme un réseau pour les personnes âgées. C’est une critique qui existe depuis des années. Sur Facebook, les jeunes retrouvent leurs parents et leurs grands-parents, qui n’ont pas du tout les mêmes codes numériques qu’eux. Les adolescents ne veulent pas être surveillés par leurs parents sur les réseaux sociaux, ils préfèrent se retrouver entre eux, sur Snapchat ou sur TikTok, par exemple. IRL leur donne donc la possibilité d’accéder aux fonctionnalités de Facebook qu’ils ne trouvaient pas ailleurs sans avoir l’obligation d’accepter leurs parents dans leurs amis.

Lire aussi:


Ces articles pourraient aussi vous intéresser…