Vieux briscard et nouveaux venus, le casting du nouveau gouvernement bruxellois est connu

Getty Images

C’est durant la nuit de mercredi à jeudi que les négociateurs ont annoncé la composition du tout nouveau gouvernement bruxellois: le Vervoort III. On connait le casting quasi complet, le voici.

Ils sont huit: cinq hommes et trois femmes issus de 6 partis différents, à composer le tout nouveau gouvernement bruxellois. Après avoir annoncé un accord ce mercredi, les négociateurs ont dévoilé le casting complet de ce nouveau gouvernement dans la nuit.

Vervoort III

Sans surprise, c’est bien le socialiste Rudi Vervoort qui prend la ministre-présidence de ce nouveau gouvernement. C’est l’expérience qui a parlé, lui qui a déjà présidé trois gouvernements différents. Mais ce n’est pas tout, le bourgmestre d’Evere hérite également du logement, de la rénovation urbaine et du développement territorial, du transport rémunéré de personnes (qui ne se retrouve donc pas dans la Mobilité), ainsi que de la politique en faveur des personnes handicapées et les transports scolaires.

On reste chez les socialistes avec la jeune Nawal Ben Hamou (32 ans). Si Rudi Vervoort était une évidence, il était plus difficile de choisir celui ou celle qui allait l’accompagner dans la famille socialiste. S’il était question de Fadila Laanan, c’est finalement Nawal Ben Hamou qui aura pour compétence l’Egalité des chances et les cultes au sein du gouvernement bruxellois. Elle sera également Ministre francophone de la cohésion sociale, de l’Enseignement, de la culture et des sports au sein de l’exécutif de la COCOF.

Rachid Madrane (PS), lui, devient président du Parlement bruxellois.

Ecolo sans Zakia Khattabi

Du côté des Verts, la question était de savoir si la co-présidente Zakia Khattabi allait être de la partie. Ce ne sera finalement pas le cas puisque c’est Alain Maron, 47 ans, qui assurera son premier mandat au gouvernement bruxellois. Il devient ministre de l’Environnement et du Climat.

Pour l’accompagner, les discussions ont été longues et compliquées au sein des Verts. Après plusieurs votes, c’est finalement Barbara Trachte qui a été choisie. Elle sera secrétaire d’Etat à la Transition économique. Elle devient également ministre-présidente de la COCOF.

Pour terminer côté francophone, c’est Bernard Clerfayt (57 ans) de DéFI qui vient compléter le casting. L’ancien secrétaire d’Etat fédéral aux Finances signe donc son retour au sein du gouvernement et sera en charge de la Formation, l’Emploi, les Pouvoirs locaux et le bien-être animal. Á la COCOF, il récupère la Formation et les Relations internationales.

Et du côté néerlandophone?

Côté flamand, c’est sans surprise Elke Van Den Brandt (39 ans) de Groen qui devient la numéro deux du gouvernement et hérite de beaucoup de compétences: Mobilité, Travaux publics et Sécurité routière, ainsi que de l’Action sociale et de la Santé au sein de la Commission Communautaire Commune. Arrivée à 18 ans au parlement bruxellois, Van Den Brandt intègre ainsi le gouvernement.

Un autre ancien député fait son retour à Bruxelles: Sven Gatz (52 ans) de l’Open VLD. Député bruxellois de 1995 à 2005, ce libéral devient ministre bruxellois et s’occupera du Budget, la Fonction publique et la Promotion du multilinguisme. Enfin, Pascal Smet (sp.a) reste au gouvernement mais plus en tant que ministre: il devient secrétaire d’Etat à l’Aménagement du territoire.

Articles sponsorisés