Left Right
scrollTop top

Twitter teste un nouvel outil contre les fake news: Birdwatch


© Isopix

Vu la prolifération des fake news sur Twitter, le réseau social teste actuellement une nouvel outil censé les débusquer avec l’aide de la communauté: Birdwatch. Petite présentation.

Une nouvelle fonctionnalité est en phase de test outre-Atlantique sur Twitter: Birdwatch. Le but: débusquer les fakes news avec l’aide des utilisateurs volontaires. Autrement dit, les internautes peuvent signaler des tweets diffusant de fausses informations tout en ajoutant une note pour apporter une explication et du contexte.

Communautaire

Attention, seuls les comptes participant à l’expérience peuvent signaler les tweets de désinformation. Tout fonctionne sur un portail dédié à Birdwatch sur lequel les participants peuvent consulter tous les commentaires et signalements effectués par les participants.

Keith Coleman, vice-président de l’entreprise, a donné plus d’informations sur ce nouvel outil: « Les usagers apprécient que les notes viennent de la communauté (plutôt que de l’autorité centrale de Twitter), et le fait que les notes apportent du contexte pour les aider à comprendre et évaluer un tweet (plutôt que de se concentrer sur des étiquettes comme ‘vrai’ ou ‘faux’) ».

On comprend très vite que Birdwatch est une réaction aux nombreux tweets discutables publiés par le désormais ex-Président américain Donald Trump. Mais tout de même, l’aspect communautaire de cette fonctionnalité peut poser problèmes car cela peut entraîner certains abus. Malgré tout, Twitter croit dur comme fort en ce projet qui « mérite d’être essayé ». Le réseau social continue ainsi sa lutte contre les fake news qui a débuté il y a plus d’un an avec l’ajout de nouvelles fonctionnalités de signalement.


Ces articles pourraient aussi vous intéresser…