“Thoughts & Pray”, le jeu 100% cynique pour envoyer des prières et pensées aux victimes de fusillades

À chaque fusillade, c’est la même chanson. Via des tweets ou messages, les internautes et personnalités publiques envoient leurs pensées et prières aux victimes. Un acte souvent dérisoire, bien que bienveillant. Pour leur faciliter la tâche, un jeu leur est destiné.

“A tous ceux qui envoient leurs “pensée et prières”: arrêtez de priez avec votre bouche et priez avec vos jambes! Protestez! Rendez-vous aux urnes, faites quelque chose!”

Comme d’habitude après une fusillade meurtrière aux États-Unis, les gens se sont sentis obligés d’envoyer leurs pensées et leurs prières aux familles des victimes. Qu’ils soient anonymes ou personnalités publiques, c’est chaque fois la même rengaine. Certes, c’est un acte bienveillant et rempli d’empathie, mais qui suscite un certain questionnement: pourquoi ne pas avoir agi en amont, plutôt que d’envoyer ses condoléances?

Comme empêcher la libre circulation des armes, par exemple? Le deuxième amendement de la Constitution américaine, une loi si chère à une majorité des Américains, fait chaque année des milliers de victimes. En 2019, le site spécialisé gunviolencearchive.org a par exemple recensé 251 fusillades en 2019. Et on est seulement au mois d’août.

Un jeu 100% cynique

Pour répondre à ces personnalités qui sont les premières à dégainer leurs condoléances, un petit jeu a débarqué sur internet: Thoughts & Pray.

Le but est simple: cliquer frénétiquement sur “Pensées” et “Prières” pour envoyer un maximum de force aux familles des victimes. À la fin du jeu, on te propose un bilan: le nombre de prières envoyées et le nombre de victimes sauvées qui s’élèvera toujours au même chiffre: zéro.

Un jeu on te l’accorde très cynique, mais qui a un objectif bien précis: inciter les gens à agir concrètement contre les fusillades moins fréquentes. En mettant sur la table le 2e amendement par exemple?

Articles sponsorisés