Stranger Things: Joe Keery, aka Steve Harrington fait aussi de la (bonne) musique

Premier single réussi pour l’homme à la chevelure de feu.

Si la dernière saison de Stranger Things nous a offert un instant musical, certes inapproprié vu l’urgence de la situation, mais avant tout entraînant, peu savent que chacun des membres de Stranger Things est capable de chanter.

Pas très surprenant pour des acteurs hollywoodiens, très souvent multi-facettes. Mais si tu n’es pas encore au courant, sache que Millie Bobby Brown réussit à rapper façon Nicki Minaj, Finn Wolfhard (Mike) a son propre groupe de pop-rock nommé Calpurnia, tout comme Gaten Matarazzo (Dustin) dont le groupe aux accents Fall-Outiens s’appelle Work In Progress. Caleb McLaughlin (Lucas) est passé par Broadway, et Noah Schnapp (Will) a le mérite de chanter juste.

Il n’y a pas que les enfants qui ont des talents musicaux. Parmi le cast de Stranger Things, Charlie Heaton (Jonathan Byers) a lui aussi eu un groupe de rock nommé Comanechi.

Celui qui nous intéresse aujourd’hui, c’est Joe Keery, alias Steve Harrington, personnage qui a sans doute la meilleure évolution de tout Stranger Things. De bad boy stupide à baby-sitter attitré et protecteur d’une bande surnaturelle de gamins, il revient de loin.

De Post Animal à Djo

Aujourd’hui, l’acteur derrière le rôle nous dévoile son premier single tiré du projet Djo. Il n’en est pas à son coup d’essai, étant donné qu’il a fait partie du groupe de rock psychédélique Post Animal. Si tu n’en as jamais entendu parler, on te conseille leur live chez Sofar. Parfait pour une après midi ensoleillée.

Joe Keery se lance donc en solo avec Djo et son premier titre Roddy. Une réussite. On reste dans quelque chose de très doux, avec des accents psychédéliques et une bonne ligne de basse, à l’image de Post Animal. Mais Djo a quelque chose d’encore plus riche, et passe de planant à l’aide de la voix fluette de Joe Keery jusqu’à un rythme plus funk vers la fin du titre. De la pop qui envoie du lourd, à mi-chemin entre Mac DeMarco et la BO de Drive.

Ce qui est agréable avec les projets musicaux du cast de Stranger Things, c’est qu’on sent que leurs projets leur tiennent vraiment à coeur. Quelqu’un n’a pas débarqué et demandé si ça ne les intéresserait pas de surfer sur leur vague de popularité en sortant un album. Que ce soit Calpurnia, Work In Progress ou Djo, on sent que ces projets leur tiennent à coeur et que l’idée de les lancer n’est pas née dans la tête d’un manager véreux.

On te laisse donc écouter Roddy, et juger par toi-même de la qualité du premier single de Joe Keery, aka Steve Harrington, aka Djo

Articles sponsorisés