“SOS”, le premier titre posthume d’Avicii aux paroles troublantes

“SOS”, le premier titre posthume d’Avicii aux paroles troublantes

“SOS” est le premier single d’un album posthume qui doit sortir le 6 juin prochain. Un album qu’Avicii avait presque achevé avant de se donner la mort. A la voix, on retrouve Aloe Blacc avec qui il avait cartonné sur “Wake Me Up”. Les mots choisis résonnent bizarrement après coup.

“Merci, Tim. Aujourd’hui, nous partageons une nouvelle fois ta créativité avec le monde. Je suis honoré d’avoir pu travailler avec toi et je te promets de prendre soin de ton héritage à travers nos chansons”, écrit Aloe Blacc sur Twitter.

Tim Bergling de son vrai nom s’est donné la mort le 20 avril dernier. Si au départ, la famille ne voulait pas communiquer sur les raisons exactes de sa mort, on a fini par découvrir que le jeune DJ de 28 ans s’était donné la mort.

À l’époque, Bob Sinclar, célèbre DJ français, déplorait le manque de réaction de son entourage dans les colonnes de Paris Match: “C’était quelqu’un de très fragile, qui n’était pas prêt pour jouer devant 20 000 personnes. Quand il exprime son ras-le-bol, son entourage lui dit : ‘Profite de ce qui t’arrive. Tu ne peux pas t’arrêter maintenant.’ Il n’a pas su dire non, il a vu des DJ boire pour se désinhiber, il a cru que c’était la solution.”

Après coup, les paroles de sa nouvelle chanson sont assez troublantes. Le site La Coccinelle nous a déjà proposé une traduction.

Can you hear me? S.O.S.
Peux-tu m’entendre? S.O.S.
Help me put my mind to rest
Aide-moi à mettre ma tête au repos
Two times clean again, I’m actin’ low
Deux fois à nouveau clean, je fais le con
A pound of weed and a bag of blow
Une livre d’herbe et un sachet de cocaïne

(Chorus:)
I can feel your love pullin’ me up from the underground, and
Je peux sentir ton amour me soulever de terre, et
I don’t need my drugs, we could be more than just part-time lovers
Je n’ai pas besoin de mes drogues, nous pourrions être plus que des amants occasionnels
I can feel your touch pickin’ me up from the underground, and
Je peux sentir ton contact me remonter de terre, et
I don’t need my drugs, we could be more than just part-time lovers
Je n’ai pas besoin de mes drogues, nous pourrions être plus que des amants occasionnels

We could be more than just part-time lovers
Nous pourrions être plus que des amants occasionnels
We could be more than just part-time lovers
Nous pourrions être plus que des amants occasionnels

I get robbed of all my sleep
On m’a dérobé mon sommeil
As my thoughts begin to bleed
Alors que mes pensées commencent à affluer
I’d let go, but I don’t know how
Je lâcherais prise, mais je ne sais pas comment
Yeah, I don’t know how, but I need to now
Ouais, je ne sais pas comment, mais j’en ai besoin maintenant

(Chorus)

I can feel your touch pickin’ me up from the underground, and
Je peux sentir ton contact me remonter de terre, et
I don’t need my drugs, we could be more than just part-time lovers
Je n’ai pas besoin de mes drogues, nous pourrions être plus que des amants occasionnels

(We could be) We could be more than just part-time lovers
(Nous pourrions être) nous pourrions être plus que des amants occasionnels
(Part-time lovers, yeah)
(Amants occasionnels, ouais)
(More than, more than lovers)
Plus que, plus que des amants)
We could be more than just part-time lovers
Nous pourrions être plus que des amants occasionnels

Can you hear me? S.O.S.
Peux-tu m’entendre? S.O.S.
Help me put my mind to rest
Aide-moi à mettre ma tête au repos

Autre collaboration, celle de Chris Martin qui a posé sa voix sur le titre “Heaven”. “Sa famille a décidé de ne pas priver ses fans du monde entier de sa musique”, ajoute le communiqué qui fait savoir également que les gains seront reversés à la future Tim Berling Foundation, une association qui luttera contre les maladies mentales et fera de la prévention contre les suicides.

  • Pour toutes questions liées au suicide, il existe un numéro gratuit en Belgique au 0800/32.123

Articles sponsorisés