“Si c’était à refaire, on prendrait la même décision”: le directeur du zoo qui a abattu le gorille Harambe ne regrette rien

“Si c’était à refaire, on prendrait la même décision”: le directeur du zoo qui a abattu le gorille Harambe ne regrette rien

Samedi, les gardiens du zoo de Cincinatti aux États-Unis ont abattu un gorille super rare parce qu’un petit garçon de trois ans était tombé dans sa cage. Depuis c’est la grosse polémique sur le web. Les internautes pensent qu’il y avait d’autres solutions moins radicales. Mais le directeur du zoo maintient: si c’était à refaire, il le referait.

Samedi, un petit garçon un peu trop curieux est tombé dans la cage d’un gorille au zoo de Cincinatti. L’équipe du zoo a pris la décision de tuer Harambe, le gorille de 17 ans. “Notre équipe d’intervention sur les animaux dangereux a jugé que c’était une situation de vie ou de mort”, a ajouté le directeur.

Mais depuis la toile s’emballe et on se demande si c’était bien nécessaire d’en arriver à le tuer. N’y avait-il pas d’autres solutions? Pour le directeur du zoo, la réponse est sans appel: NON! “La vie de cet enfant était en danger. Les gens qui remettent la décision en question ne comprennent pas, vous ne pouvez pas prendre un risque avec un gorille. C’est un animal dangereux”, a-t-il dit. “En regardant en arrière, nous reprendrions la même décision. L’enfant est en sécurité” explique le directeur.

Des barrières conformes

Du côté de la police, on a pas l’intention de charger les parents de l’enfant qui sont vus par certains comme totalement irresponsables. “Nous vivons dans le monde réel, nous prenons de vraies décisions. Nous travaillons dur pour assurer que ce zoo est sûr. Les gens peuvent grimper sur les barrières et c’est ce qui est arrivé.”

Pour la police le zoo non plus n’a pas fait preuve de négligence. Les barrières de l’enceinte sont conformes et elles ont été contrôlées par l’USDA et l’Association des zoos et des aquariums. Un policier n’a d’ailleurs pas hésité a comparer le scénario à une voiture verrouillée que les cambrioleurs arrivent quand même à ouvrir.

Même situation, décision différente

Un situation similaire s’était déjà produite dans un zoo en Angleterre: un petit garçon de cinq ans était tombé dans la cage d’un gorille. Mais la décision avait été différente: le personnel du zoo était entré à l’intérieur de l’enclos pour le sauver.

Source: CNN

Articles sponsorisés