On a parlé avec Kid Noize à Tomorrowland: “Charleroi, c’est un nouveau Berlin”

Le DJ au visage de singe Kid Noize

Kid Noize, c’est un des plus gros noms en Belgique francophone. Le DJ au visage de singe, qui cartonne dans l’univers EDM, combine maintenant musique et bandes dessinées. Et il a pour ambition de conquérir la Flandre avec sa musique. On lui a parlé juste après son set à Tomorrowland, le 26 juillet.

D’où viens-tu?

Je vis à Charleroi. C’est en fait une nouvelle ville en ce moment, une ville sombre. Il y a pas mal de clubs un peu lugubres. Par exemple, il y a un club dans une vieille usine, un bâtiment très profond, souterrain.”

Tu as commencé sur cette scène-là?

A Charleroi, oui. Mais il y a cinq ans, ce n’était pas la même chose. Tous les Carolos allaient en soirée à Bruxelles, à ce moment-là. J’ai fait le contraire, je viens de Bruxelles et je suis allé vivre à Charleroi, le nouveau Berlin. C’est génial. C’est génial. Je passe maintenant souvent sur les radios francophones. Mon prochain défi, c’est la Flandre.

Sa première fois à Tomorrowland

C’est ta première fois à Tomorrowland?

Officiellement, oui. Il y a deux ans, j’étais à l’ouverture. Plus récemment, je me suis produit à Tomorrowland Winter. Donc c’est la première fois que mon nom est sur l’affiche.”

Tu étais stressé?

“Pas stressé de faire mon set, non. Mais plutôt nerveux parce que j’étais en retard. Mais je ne ressentais pas de nervosité, j’étais prêt à ouvrir la scène.

Le DJ belge Kid Noize
Le DJ Kid Noize

Tu jouais sur la scène Shaquille O’Neil, l’ancien joueur de basket qu’on connait maintenant sous le nom de DJ Diesel. Il a une grande influence sur ce que tu fais?

Sur ma musique, non. Mais je suis né en 1981, pour moi, Sahquille O’Neil c’est comme Michael Jordan. Pour ma génération, c’était la star de la NBA. Quand on m’a dit que je jouerais sur sa scène, j’étais très content. J’ai vraiment aimé cette scène. La scène principale n’était pas encore ouverte, alors il y avait beaucoup de monde. Vraiment cool.

DJ sets et sensations du corps

Tu préfères participer à des festivals ou mixer en boîte de nuit?

C’est difficile à dire. Par exemple, j’aime jouer à l’AB, cet endroit est fantastique. C’est tellement différent. J’ai aussi des musiciens sur scène avec moi. Je joue de la guitare et mon meilleur pote est batteur. Pour moi, un DJ c’est un DJ. Je n’essaie pas de faire du fake live. En tant que DJ, un set, ça a plus à voir avec les sensations du corps qu’un concert avec des musiciens en live.

Inspiré par Gorillaz

Tu as déjà sorti deux disques, le dernier date du début de cette année. Quelle est l’idée ou le concept derrière ces albums?

La musique que tu entends sur mes albums est complètement différente de celle que je fais quand je mixe en direct. Je suis un grand fan de Gorillaz, tu peux t’en rendre compte avec mes albums. J’utilise aussi la bande dessinée pour mes albums. L’idée à la base de Kid Noize était de créer le personnage principal de 10.000 histoires. Maintenant, j’ai des disques, des bandes dessinées, des dessins animés et des clips.

“Mais mon nouveau défi est de faire un album avec de la musique qui fera aussi partie d’un set. J’en ai marre de jouer des remix de mes propres morceaux. Je veux juste jouer mes chansons, pas des remix. Le prochain single sera définitivement plus clubby.”

L’humain primitif

Tu viens de sortir un nouveau single “Bring You Home“. Le clip est dingue.

“C’était vraiment tout un défi de faire ça, de donner vie au personnage. Kid Noize, c’est un gars avec un visage de singe. Avec ce visage de singe, j’essaie de soulever des questions. D’où venons-nous? Où allons-nous? Où sommes-nous?”

“Prends la scène de la danse primitive autour du feu. C’est ce que je vois quand je mixe et que les gens dansent devant la scène. C’est ma vision de la vie. C’est le comportement humain de base, la même raison pour laquelle les gens sont parfois nus. C’est primitif et c’est ce que j’aime dans un set.”

Le DJ belge Kid Noize à Tomorrowland

Des vacances en Italie

Quels sont tes projets pour l’avenir?

“Dormir un peu.”

C’est vraiment dur, la vie de DJ?

“Oui, parce que j’ai une famille. En fait, je suis en vacances avec eux en ce moment. Hier j’étais en Italie avec eux. Demain, je retourne avec eux. Quand je suis en Italie, je vais voir la scène musicale là-bas. Mais j’ai une belle vie, j’adore la musique.”

Articles sponsorisés