Nouvelle interface, vie privée et fonctionnalités: les annonces de Mark Zuckerberg concernant Facebook

Nouvelle interface, vie privée et fonctionnalités: les annonces de Mark Zuckerberg concernant Facebook

Ce mardi soir, Mark Zuckerberg a présenté ses projets pour la galaxie Facebook. Une conférence extrêmement marquée par la question de la vie privée, à tel point que la présentation des nouveaux interfaces et nouvelles fonctionnalités est passée très inaperçue. Voici ce qu’il faut retenir de cette conférence. 

Ce mardi se tenait le traditionnelle conférence annuelle nommée Facebook F8. L’occasion pour Mark Zuckerberg d’annoncer les projets, les changements et la vision à long terme de la galaxie Facebook. Dès son arrivée sur la scène, le président du réseau social a donné le ton de la conférence: la question de la vie privée des utilisateurs sera au coeur de la présentation.

L’occasion pour lui de présenter le nouveau slogan de Facebook: “Le futur est privé”. Une devise complètement contradictoire avec la vision qu’avait Zuckerberg au moment de lancer le réseau social. On rappelle qu’à l’époque, Zuckerberg estimait que la vie privée était un “concept dépassé, relégué aux oubliettes”. Le premier slogan de l’entreprise était d’ailleurs “Faire du monde un lieu plus ouvert et connecté”. Un changement de direction à 90 degrés qui s’explique évidemment par le scandale de Cambridge Analytica survenu en 2018 et l’utilisation de données Facebook par des acteurs politiques.

Zuckerberg et Facebook étaient donc contraints de changer de stratégie pour redorer leur image et le PDG en est bien conscient: “Je comprends très bien que beaucoup de gens se demandent si nous sommes sérieux. Nous n’avons pas la meilleure réputation sur le sujet en ce moment, pour le dire gentiment” a-t-il reconnu, “Depuis quinze ans, nous nous sommes concentrés sur la construction de l’équivalent d’une place du village numérique, publique. (…) Mais nous avons aussi besoin de l’équivalent numérique de nos salons.”

L’intimité dans les fonctionnalités

Alors, Facebook va mettre l’accent sur l’intimité des utilisateurs qui sont de plus en plus friands de groupes de discussions privés sur Facebook, Messenger ou WhatsApp. “Plus que jamais, nous avons besoin de ce sentiment d’intimité”, a déclaré Zuckerberg à ce propos. Alors, Facebook a déjà commencé à retravailler tous ses services pour y inclure plus de protection de la vie privée, à la fois en créant davantage d’espaces plus privés, en améliorant la sécurité des communications, ou encore en réduisant le temps pendant lequel les messages restent disponibles.

Concrètement et sans rentrer dans les détails, Zuckerberg a expliqué que les développeurs bossaient sur la manière d’intégrer les questions de vie privée directement dans le code informatique de ses applications et services. Ainsi, l’application Messenger utilisera, à terme, le chiffrement de bout en bout, une technique de protection efficace. Les messages de l’application disparaîtront aussi au bout d’un certain temps par défaut. Par contre, il faudra attendre un petit peu avant que tout cela devienne vraiment concret et réel.

“Nous donnerons peut-être l’impression que nous n’avançons pas assez vite au début, mais nous sommes résolus à bâtir les produits que souhaitent les utilisateurs”, a déclaré M. Zuckerberg pour rassurer les utilisateurs.

Nouvelle interface et groupes mis en avant

Concernant Facebook, Zuckerberg a annoncé vouloir privilégier les groupes qui sont de plus en plus nombreux et plébiscités par les utilisateurs. Ainsi, les nouvelles versions du site et de l’applications qui arriveront prochainement mettront beaucoup plus en avant les groupes dont sont membres les utilisateurs. Le fil d’actualité que nous connaissons sera alors beaucoup moins présent.

En parlant de l’interface, Facebook va faire peau neuve puisqu’on dira adieu à la couleur bleue qui caractérise le réseau social depuis sa création. Désormais, place au blanc immaculé! Nouvelle fonctionnalité annoncée: le “secret crush”, une sorte de poke mais qui a pour but de séduire quelqu’un. Mouais.

Pour terminer, Zuckerberg a également tenu à rappeler que le réseau social faisait tout pour lutter contre la propagation des fakes news et discours haineux/conspirationnistes qui apparaissent dans énormément de groupes. Ces derniers mois, Facebook a déjà supprimé plusieurs groupes au Royaume-Uni et en Espagnes qui diffusaient des thèses d’extrême droite. En conclusion, Facebook semble avoir atteint le moment le plus important de son histoire. Avec ces promesses sur la protection de la vie privée, le réseau social et donc Mark Zuckerberg n’ont plus le droit à l’erreur et le moindre faux pas pourrait leur être fatal.

Articles sponsorisés